Jump to content

Recommended Posts

Carine

Votre poème est une merveille, à lire à voix haute il me donne des frissons, l'agencement des mots est incroyablement juste et délicat. J'aime ce texte autant que le Givre, bravo.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mohè

Merci beaucoup @Carine ! Cela me fait très plaisir si il vous plaît autant que le Givre car ils ne se ressemblent pas.

Merci encore !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Carine

Ils me font vivre à peu près la même émotion, cette justesse dans les mots...

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

@Mohè c'est l'atmosphère qui se dégage de vos poèmes qui en fait la valeur, à mon goût ; je n'ai plus de cœur pour le dire autrement. 

  • Aimé 1
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf
Posted (edited)
Il y a 13 heures, Mohè a dit :

je n'ai plus les mots pour te dire
quel soleil s'est éteint 

il a suffit d’un courant d’air 
pour que file ma mémoire

 

Il y a 13 heures, Mohè a dit :

raconte moi encore
l’odeur du soleil quand il danse sur ta peau
les orages déçus, la tendresse d’un mot
j’en tricote un refrain

C'est un poème de grande qualité, aux mots justes, au ressenti fragile avec des images en filigrane qui marquent l'absence ! Et sans doute, une forme de sidération passagère. 

Edited by Seawulf
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Myrtille

Je rejoins totalement Seawulf.  Beau moment de lecture

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Cette poésie me fait l'effet d'une jeune fille qui n'a pas du tout conscience de son charme absolu. Chaque passage est un petit havre de poésie pure. Lire ce texte vous donne résolument les clefs du bonheur. Coup de cœur. Et un grand bravo.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mohè

Un grand merci à vous tous. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Isabel Vazquez

La lecture de votre poème me rend nostalgique, mais je ressens aussi un grand plaisir à savourer chacun des mots, merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

Bonjour @Mohè

douce tristesse, bonheur mélancolique, souvenir ce qui s'oublie, verbatim intime ce ce que le temps décime.W

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

C'est un printemps encore frileux de l'hiver qui aspire au soleil de temps anciens. Il se joue ici le destin d'un refrain.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Avec ce poème, vous savez faire vibrer l'âme du lecteur. Le choix et l'agencement des mots donnent à vos lignes une force de frappe incontestable. Un grand bravo Mohè.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mohè

Je n'ai plus les mots pour vous dire 

Merci ? 

 

🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...