Jump to content
Jeep

Sonnet assassiné

Recommended Posts

Jeep

Baudruche de sonnet en inflation de mots

Qui s’alignent en ordre et croissent à l’envi

Pour former la séquence où se disent les maux,

Les sujets interdits et secrètes envies,

 

Quand le verbe se gonfle et s’envole très haut

Jusqu’à ne plus traduire un souffle qui dévie

Du sens qu’on se fixait, mais c’était bien trop beau

De montrer par des vers les errements de vie.

 

Je coupe ton cordon et pour me libérer 

Je te renie alexandrin camisole.

J’abandonne rimes et figures de style.

 

C’est fait, tu n’existes plus car je t’ai fracassé 

Contre les murs de la réalité,

Sonnet de pacotille aux règles transgressées!

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Ainsi naquit le vers libre... et la pensée légère.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tristamourir

Et ce fut le commencement de la fin pour la poésie classique. Quelle triste constat !

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Pour mémoire, pour ceux qui n'auraient pas connaissance de vos précédents écrits, nous avions déjà le sonnet qui n'existe pas, le sonnet idiot, le sonnet du désœuvrement, le sonnet à l'envers et le sonnet quantique. Voici donc venir le dernier né 🙂 

J'aime toutes ces déclinaisons que vous offrez sur le sonnet.

 

Il y a 15 heures, Tristamourir a dit :

Et ce fut le commencement de la fin pour la poésie classique. Quelle triste constat !

L'arrivée du vers libre n'a pas signé la fin de la poésie classique. Bien au contraire. En s'émancipant du classique, la poésie a su s'ouvrir à d'autres horizons et élargir son audience. Mais classicisme et vers libres savent coexister pour le meilleur.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane K.

J'ai bien ri !

C'est plein d'humour et de dérision, d'autant que les alexandrins y sont parfaits

jusqu'au fracas du dernier tercet 🙂

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Outrehorizon

"Plein d'humour et de dérision" nous dit Diane.  C'est vrai. Mais cela ne cache t-il pas une petite colère contre des règles un peu trop sévères pour le poète des temps modernes ? Pourtant vos alexandrins savent être parfaits. C'est pour cela que vous pouvez les transgresser et voir plus loin...

Cependant, expliquait Paul Valéry, si la prosodie nous éloignent de belles idées, elle en appelle d'inattendues et parfois de plus belles encore.

La prosodie nous oblige à dire ce que nous ne voulons pas dire. C'est là peut-être que se situe la poésie pure.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...