Jump to content
Poésie des rues

Ainsi

Recommended Posts

Poésie des rues

ainsi-6bac1711.jpeg

 

Son écran fait l’apologie
D’un plaisir facile à court terme
Les couleurs vives du produit
Se reflètent dans sa pupille terne

 

Les ordres subliminaux, sournois et sans pitié
S’impriment dans son esprit
Au milieu des rayons, loin de l’humanité
Il est à leur merci

 

Ainsi est son présent
Consumé par les ersatz qu’il consomme
Conçus par l’absence de principes d’une pensée économique
Pas par l’Homme

 

C’est le chiffre qui décrète l’effet sur la santé,
Le profit qui publie les études officielles
L’acquiescement morose de la science prostituée
Souillée par la noirceur du joug industriel

 

Ainsi est sa prison
Sa santé qui s’effrite et dégénère
Corps et esprit englués d’un poison
Dont il est dépendant sans que cela soit clair

 

Maladies civilisées
Le corps qui crie « tu meurs »
A l’homme qui ne sait plus écouter
Et se détruit sans s’alarmer
Car c’est courant donc c’est normal
Discours fatal

 

Ainsi est son abysse
Celle que tant d’autres subissent
Comme lui, sans comprendre
Elle engloutit son corps vidé,
Drainé des forces du vivant
Comme un véhicule siphonné
Puis rempli d’un faux carburant

 

Sa routine n’a plus de saveur
En dehors des édulcorants
Passif dans son enfermement
Plus de vraie vie
Ses journées n’ont plus de couleur
Même le ciel l’aigrit.

 

Janvier 2019

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Quasiment un mois sans nouveau texte de votre part pour dénoncer le consumérisme et nos sociétés de consommation. Je me demandais ce que vous deveniez mais me voilà rassuré. Vous êtes bien là, la plume toujours aussi acérée pour dénoncer ce qui vous parait devoir l'être. Que nous soyons d'accord ou non avec le propos, il est comme toujours bien envoyé 🙂 

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Poésie des rues
Le 16/05/2019 à 05:33, Eathanor a dit :

Quasiment un mois sans nouveau texte de votre part pour dénoncer le consumérisme et nos sociétés de consommation. Je me demandais ce que vous deveniez mais me voilà rassuré. Vous êtes bien là, la plume toujours aussi acérée pour dénoncer ce qui vous parait devoir l'être. Que nous soyons d'accord ou non avec le propos, il est comme toujours bien envoyé 🙂 

Merci pour cette réponse qui m'a tirée un grand sourire Eathanor !
C'est une période un peu plus silencieuse pour ma webmaster (qui poste les poèmes) et moi en effet, faute de temps libre, mais de nouveaux textes suivront ! (plus positifs, j'y travaille 🙂)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filae77
Le ‎14‎/‎05‎/‎2019 à 17:29, Poésie des rues a dit :

Maladies civilisées
Le corps qui crie « tu meurs »
A l’homme qui ne sait plus écouter
Et se détruit sans s’alarmer
Car c’est courant donc c’est normal
Discours fatal

Bonsoir @Poésie des rues, encore un bien triste constat dans ce réquisitoire où tout est hélas vrai, mais tellement bien, écrit ,coup de cœur😋

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Poésie des rues
Posted (edited)
Le 17/05/2019 à 14:08, Filae77 a dit :

Bonsoir @Poésie des rues, encore un bien triste constat dans ce réquisitoire où tout est hélas vrai, mais tellement bien, écrit ,coup de cœur😋

Merci beaucoup Filae !! Heureuse qu'il vous ait plu !

Edited by Poésie des rues

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...