Jump to content
Gabriel Montigny

Pantoum des saisons: Été

Recommended Posts

Diane

Wouaouh.....

Magnifiquement hot ce pantoum du coquelicot....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Carine

Je vois un peintre en train de dessiner des amants aux courbes delicieuses et aux teints colorés, c’est très beau bravo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tristamourir

Un poème à forme fixe qui n'est pas à la portée de tout le monde. Bravo pour ce pantoum fort bien réussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Vous nous démontrez une belle maîtrise de cette forme fixe qu'est le pantoun.

Quant au contenu, il se laisse apprécier sans mal 😉 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jeep

Atchoum!  Badaboum pantoum boum boum!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Gabriel Montigny,

 

Après Victor Hugo, Théodore de Banville, Charles Asselineau et Leconte de Lisle, Accents poétiques voit en son sein Gabriel et son pantun malais !

 

Il y a 3 heures, Gabriel Montigny a dit :

Le jus blond toison houblon de désir

Répété deux fois, ça t'a une de ces gueules !

 

Un bon moment de virtuosité. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Muriell

Un coup de coeur  ! 

Le forme est difficile alors pour réussir comme ça les deux "descriptions", et en plus une inspirant la contemplation, l'autre... Aussi... L'une la beauté des images, l'autre la délicatesse des sens. Trés trés réussi. Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Un havre de poésie pure d'une touchante sensibilité. Le pantoum en chevalet ouvre tous les champs du désir et de la contemplation. Un grand bravo.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny
Il y a 20 heures, Diane K. a dit :

Wouaouh.....

Magnifiquement hot ce pantoum du coquelicot....

@Diane K.

J'ose espérzer qu'il vous aura fait rougir du même plaisir que j'ai eu à l'écrire malgré les contraintes propres aux poèmes à forme fixe.

Il y a 19 heures, Carine a dit :

Je vois un peintre en train de dessiner des amants aux courbes délicieuses et aux teints colorés, c’est très beau bravo

@Carine

  Il semblerait que le peintre se soit approché de très près du modèle, c'est fréquent dans les champs de coquelicots, tous les impressionnistes vous le diront.

Il y a 19 heures, Tristamourir a dit :

Un poème à forme fixe qui n'est pas à la portée de tout le monde. Bravo pour ce pantoum fort bien réussi.

@Tristamourir

J'ai, je dois le confesser, un dilection pour le pantoum dont la rythmique spécifique et les contraintes particulières se marient parfaitement avec le thème érotique.

Il y a 17 heures, Eathanor a dit :

Vous nous démontrez une belle maîtrise de cette forme fixe qu'est le pantoun.

Quant au contenu, il se laisse apprécier sans mal 😉 

@Eathanor

 

  Du travail, du travail et encore du travail! Quant au contenu, des souvenirs, des souvenirs et encore des souvenirs 🙂

Il y a 17 heures, Jeep a dit :

Atchoum!  Badaboum pantoum boum boum!

@Jeep

  Un mouchoir pour vous remettre? ^^

Il y a 16 heures, Marc Hiver a dit :

@Gabriel Montigny,

 

Après Victor Hugo, Théodore de Banville, Charles Asselineau et Leconte de Lisle, Accents poétiques voit en son sein Gabriel et son pantun malais !

 

Répété deux fois, ça t'a une de ces gueules !

 

Un bon moment de virtuosité. 

@Marc Hiver

 

  Vous m'offrez là un prestigieux parrainage, inutile de vous dire que ce sont mes idoles!

Il y a 16 heures, Muriell a dit :

Un coup de coeur  ! 

Le forme est difficile alors pour réussir comme ça les deux "descriptions", et en plus une inspirant la contemplation, l'autre... Aussi... L'une la beauté des images, l'autre la délicatesse des sens. Trés trés réussi. Merci.

@Muriell

 

  Vous insistez sur la dualité si particulière du pantoum, que je ne cesse d'interroger au travers  de cycles. La sensualité est le dénominateur commun de mes expérimentations. Il y aura les quatre saisons, et bien d'autres encore.

Il y a 8 heures, Frédéric Cogno a dit :

Un havre de poésie pure d'une touchante sensibilité. Le pantoum en chevalet ouvre tous les champs du désir et de la contemplation. Un grand bravo.

@Frédéric Cogno

 

  Touché! Désir et contemplation. Jusqu'à la méditation de l'érotique comme manifestation ultime de l'état d'être.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir;
Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir,
Valse mélancolique et langoureux vertige! 

 

 

je suis charmée, vraiment !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eau de brume

Quelle palette! Tu nous en fait voir de toutes les couleurs ! A relire,les yeux bien ouverts.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny
Il y a 21 heures, Joailes a dit :

Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir;
Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir,
Valse mélancolique et langoureux vertige! 

 

 

je suis charmée, vraiment !

@Joailes

 

Merci de citer Baudelaire qui bien qu'ayant loupé son pantoum en fit pour toujours publicité! Ravi de vous avoir charmée!

Il y a 21 heures, Eau de brume a dit :

Quelle palette! Tu nous en fait voir de toutes les couleurs ! A relire,les yeux bien ouverts.

@Eau de brume

 

  Le lecteur d'un poème est toujours un peu voyeur et le poète aime à exhiber son âme autant que le reste :).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Isabel Vazquez

Je fais miens les mots de @Joailes

Absolument charmée!!!

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny
Il y a 22 heures, Isabel Vazquez a dit :

Je fais miens les mots de @Joailes

Absolument charmée!!!

Me voilà dans une charmeraie! Merci @Isabel Vazquez

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Outrehorizon

Une forme poétique difficile, vous en faites un poème miraculeux dans une peinture érotique magnifique. La musique de Ravel, les peintures  de Moreau s'entremêlent à loisir...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny
Il y a 6 heures, Outrehorizon a dit :

Une forme poétique difficile, vous en faites un poème miraculeux dans une peinture érotique magnifique. La musique de Ravel, les peintures  de Moreau s'entremêlent à loisir...

@Outrehorizon

Claude, que vous citiez Ravel et Gustave Moreau me stupéfie. J'ai en effet une dilection particulière pour le symbolisme que ce soit en musique,en peinture ou en poésie et l'apport des surréalistes et la relecture psychanalytique en font un terreau que je revisite sans cesse. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

Bonjour @Gabriel Montigny

 

Le choix du pantoum (la forme est si peu usitée que je la croyais bannie de ce nouveau millénaire)   dans un poème érotique est judicieux   qui subliment l’entremêlement .Quand la technique est brillante, le désir n’en est que plus intense W

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf

Pantoum magnifique. Cet été coquelicot raconte tant ! Ce texte trace une esquisse érotique avec une délicatesse  exquise, comme un frôlement infini, un pinceau de soie aux couleurs chaudes et aux mots retenus. L'amour survole ces instants. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny
Il y a 14 heures, Seawulf a dit :

Pantoum magnifique. Cet été coquelicot raconte tant ! Ce texte trace une esquisse érotique avec une délicatesse  exquise, comme un frôlement infini, un pinceau de soie aux couleurs chaudes et aux mots retenus. L'amour survole ces instants. 

@Seawulf

 Oui c'est la structure particulière du pantoum qui rend cette impression de frôlement si propice à l'érotique. Merci d'en avoir apprécié l'effort.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Julien Ertveld

Comme un p'tit coquelicot mon âme

Un joli coquelicot...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Myrtille

Quant à moi, j'ai vu le peintre et ses yeux aiguisés afin d'aboutir au plus beau des tableaux, J'ai vu l'origine du monde poindre lors de ma lecture, tout en édulcorant cette toison que je préfère plus légère. Magnifique travail de poète et de peintre.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny
Il y a 4 heures, Julien Ertveld a dit :

Comme un p'tit coquelicot mon âme

Un joli coquelicot...

Aaah, j'y ai pensé, à Mouloudji au myosotis et puis la rose... quand j'ai écrit cette version plus solaire et plus optimiste.

Il y a 2 heures, Myrtille a dit :

Quant à moi, j'ai vu le peintre et ses yeux aiguisés afin d'aboutir au plus beau des tableaux, J'ai vu l'origine du monde poindre lors de ma lecture, tout en édulcorant cette toison que je préfère plus légère. Magnifique travail de poète et de peintre.

Je la préfère aussi plus légère.

Vous avez perçu en moi l’obsession picturale, la soif de dessin et l'onctueux du pastel à couvrir les corps qui se donnent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...