Jump to content
Sign in to follow this  
Joailes

Le dernier bal des vampires

Recommended Posts

Joailes

On a marché longtemps sur les collines on avait décidé que pour s'aimer il fallait se piquer d'abord aux églantines, après on verrait bien.

Tu avais un short rouge et moi une jupe noire, je me souviens de l'herbe haute dans la brise des étés languissants et des ronces cachées qui flagellaient nos genoux, de nos peaux si blanches dans le halo de la lune comme des feux follets

dans le parfum des mûres nos lèvres ont saigné ensemble

il y avait aussi des roses, je croyais que c'était toi qui les avait plantées pour moi

toi, tu croyais que c'était moi

ce fut notre première morsure

 

ô toutes ces piqûres

sur nos jambes avides de voyages

et de chemins sauvages

dans le silence des orties

 

on a marché longtemps sans piétiner nos rêves.

On faisait bien attention où on mettait les pieds

on avait peur déjà, du chemin qui s'achève

trop de bonheur il faut le payer

 

Cent ans, déjà ?

 

Je te vois, somnolant parmi les roses

il reste quelques mûres aux haies du souvenir,

aux commissures de nos lèvres

dans l'écho de nos soupirs

comme du sang séché

sur nos colliers

 

On a bravé toutes les épines sauf celles de la herse.

Elle t'a bouffé, la garce

en grignotant ton corps

et m'a volé ton sang

 

je marche encore sur les collines

dans ma jupe noire déchirée

jusqu'à ton short rouge

et tes yeux fermés

 

le chemin est rasé

il n'y a plus d'églantines,

ni de mûres

juste une rose,

une rose rouge

rouge sang

presque noire

 

la dernière épine

s'est plantée dans mon cœur

jusqu'à la dernière goutte.

 

Mille ans, déjà ?

Tu n'as pas changé …

Viens …

on peut aller maintenant 

sur le sable blanc.

 

Regarde : on peut marcher pieds nus …

Viens donc danser !

 

(J.E. Petites histoires ordinaires -)

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Un de mes préférés parce que l'émotion emporte tout. A me délecter de chaque mot, sincèrement là mon cœur s'envole. Chapeau et merci encore Jo!

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Quel dommage que ma besace soit vide car il est impossible de ne pas tomber sous le charme de cette romance vampirique. Donc je reviendrai laisser ici un cœur, quand bien même dut-il se voir planter d'une épine.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...