Jump to content
Marc Hiver

Nous ne jouirons plus ensemble

Recommended Posts

Eathanor

Une réaction forcément sous forme de fou rire avec ce titre qui pouvait donnait à penser à un tout autre contenu. Mais sans doute avais-je l'esprit bien mal placé 😏

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mohè

J'ai adoré !

Je fais partie du club des esprits mal placés... Ahah 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

C'est très bien tourné et les ambivalences n'arrivent pas avec leurs gros sabots. Chapeau Marc!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

J'ai beaucoup aimé cette verve délicieuse ...

Il y a 6 heures, Marc Hiver a dit :

Nous ne jouirons plus ensemble,
Le notaire est très clair.

y'a qu'à tirer les choses au clair, na ! 🙂 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Trempe, dans l'encre bleue du golfe du Lion, 
Trempe, trempe ta plume, ô mon vieux tabellion, 
Et, de ta plus belle écriture, 
Note ce qu'il faudrait qu'il advînt de mon corps, 
Lorsque mon âme et lui ne seront plus d'accord 
Que sur un seul point : la rupture. 

G. Brassens

 

J'ai souri, et fait parti du club. Au détour de ma curiosité, un réminiscence de Brassens et de sa supplique, pour être touché par ce petit drame du quotidien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Muriell

Et bien moi quand j'ai vu le titre j'étais curieuse de savoir ce que vous nous aviez concocté, je ne suis pas décue, l'histoire du notaire une merveille. Merci c'est drôle, c'est bon, et c'est drôlement bien écrit  ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc

Je n'ai pas eu envie de rire. Il se dégage un certain humour mais je le trouve à la limite du grinçant et je ressens pas mal d'amertume même si la séparation semble bien se passer (pour autant que cela soit possible).

 

Quand au titre, je me suis effectivement demandé quelle grivoiserie plaisante et bien sentie tu allais encore nous sortir et le début m'a surpris. Mais les deux derniers vers me semblent bel et bien physiques. Un chant du cygne en quelque sorte.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Marc,

 

Le 25/04/2019 à 10:40, Marc a dit :

Un chant du cygne en quelque sorte

Et toi, que deviens-tu ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...