Jump to content
Sign in to follow this  
Julien Ertveld

Le poête pendu

Recommended Posts

Julien Ertveld
Posted (edited)

Il savait le monde et l'espoir

C'est au petit matin

Il était coupable de gloire

Une corde lie ses mains

Il était le futur et l'Histoire

 

Ses barreaux s'ouvrent enfin

Malgré les prières et les cris

Vers le bourreau, le chanvre, la fin

Malgré les suppliques des gentils

 

Il s'appelait Benjamin

 

Malgré la honte et l'infamie

Ils l'ont sur la potence hissé

Malgré les peuples unis

Ils ont pendu Moloisé

 

Mort de la vengeance

Mort du défi

Mort du dépit

Mort sur la potence

 

Mort par l’engeance

Mort d'être poète

Mort d'être prophète

Mort sur la potence

 

Mort de la défense

Mort pour ses idées

Mort pour la Liberté

Mort sur la potence

 

Mort de l'espérance

Mort de la déroute

Mort, c'était sa route

Mort sur la potence

 

Mort du pouvoir Blanc

Âme des opprimés

Mort assassiné

"Légalement"

 

Pendu malgré l'entraide

Pendu par l'apartheid

Mais ton nom est resté

Benjamin Moloisé.

 

 

 

Edited by Julien Ertveld

Share this post


Link to post
Share on other sites
Julien Ertveld
Posted (edited)

J'ai écrit ce texte en 1985 alors que l'Afrique du Sud découvrait Mandela. Bien avant qu'elle n e s'ouvre aux droits des noirs. Mais la mort d'un poête reste un terrible forfait. Comme celle de tout homme luttant pour sa liberté.

Edited by Julien Ertveld
  • Aimé 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ladouce

Merci @Julien Ertveldpour votre poème qui va droit au cœur. Merci pour cette piqûre de rappel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Isabelle64

Merci @Julien Ertveldde rappeler cette terrible histoire. Le poème est très fluide, facile d'accès, en contraste avec la dureté du thème. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Julien Ertveld
Posted (edited)

Et puis il y eu Victor Jara, Pablo Neruda et tant d'autres depuis, la poésie militante meurt souvent sous les coups, jamais dans les âmes ni les cœurs. Merci de vos retours.

Edited by Julien Ertveld

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Malheureusement, ce poème peut en effet se décliner sur un certain nombre de plumes qui surent conjuguer le verbe résister.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

Qui nous sommes

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur.

En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

Nos autres sites

×