Jump to content
Outrehorizon

Dessillement

Recommended Posts

Marc

Cher Monsieur l'apostat,  j'ai le sentiment que nous avons vécu le même type d'apostasie. Je me retrouve profondément dans votre louange.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

J'aime cette écriture luxuriante. Elle sent son tropique, sa moiteur allégée d'alizés et la lumière y fait miroiter ce que seul le poète observe. L'éclat furtif d'un trésor passager.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Outrehorizon

Merci Marc pour vos commentaires pertinents. J'adhère au droit de la libre pensée, délivré de toutes croyances et de tous dogmes. J'aime le vertige de l'incertitude dans la conscience de l'éphémère.

 

"Incertitude ô mes délices

Vous et moi nous nous en allons

Comme s'en vont les écrevisses

A reculons à reculons"

 

Guillaume Apollinaire

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mohè

Je ne suis pas très douée en commentaires argumentés.

Ce que je peux dire c'est que je vous ai lu, écouté et que j'ai ressenti. 

Merci pour ce partage, je repars avec vos mots collés quelque part en moi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Outrehorizon

Il n'est guère besoin, Mohè, d'argumentés vos commentaires qui parlent avec le cœur et la chair. Mais ne repartez pas trop loin... Merci de votre visite.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Je savoure certaines écritures comme un thé brûlant et la vôtre en fait partie. Les mots ont rempli leur office : ils m'ont emportée au sommet de vagues légères. En bref, j'ai beaucoup aimé ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Outrehorizon

Comme notre poète Gabriel, vous aussi Joailes, vos commentaires à tous deux sont un poème venant rejoindre ma poétique prose.

 Je suis très touché de vos compliments qui me vont droit au cœur et à l'âme

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Mon commentaire sera aussi court que sincère ; ce poème est simplement magnifique Outrehorizon.

Un grand coup de cœur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf

 

Le 07/04/2019 à 15:49, Outrehorizon a dit :

Et le vent violent visite l’automne de l’arbre, effleure le sexe des feuilles frémissantes au

chant de leur brisure.

 

Le 07/04/2019 à 15:49, Outrehorizon a dit :

La louange s’allume au creux de l’ombre où demeure la Présence, rubis de pourpre à

l’aurore du monde !

Très beau texte. Ce dessillement nous entraîne loin et les mots résonnent longtemps après la lecture. J'aime beaucoup les passages cités.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Outrehorizon

Cela me touche profondément, Eathanor, pour votre commentaire court et rapide comme une flèche de sincérité.  Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Outrehorizon

Heureux que mon poème vous plaise Seawulf, vos remarques sont toujours pertinentes .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...