Jump to content

À l’ombre du silence


Recommended Posts

Guest Devos

À l'ombre du silence, mon étoile brille encore,
Il est vrai que déjà tant d’années ont passé
Sous le voile équivoque, le temps m'est étranger
Ses murmures arrogants rient, m'effleurant le corps
 
Du plus lointain rivage à l'océan perdu
D'un horizon sans fin de vagues souvenirs,
Cet écho du passé résonnant sans faiblir
S’immisce et se mêle à mes rêves confondus

 

Et je cours, sur ces eaux, m’y noyant chaque jour,
Qui pourtant se dérobent à chacun de mes pas
Et aux premiers rayons d’un soleil sans éclat,
Tout dans mes ténèbres est fané de ton amour

 

Tout l’univers se fige à un simple regard
Pourtant tout prend son sens en plein cœur de tes yeux,
Embrasant tout mon être, et répandant le feu
Que l’on sème en tout temps : il en fleurit l’espoir

 

Oh ! Ne comprends-tu pas? Où sont donc nos promesses?
Sur ma peau le frisson de ton souffle léger,
Ton parfum m’enivrant, ta douce voix d’été,
De tes lèvres le goût fantasmé tu me laisses !

 

Oh ! Brûlons ces feux rouges ! Balayons ces souffrances !
Il y a tout un monde à quelques pas d’ici
Nous pouvons tant brûler ! Et non ternir nos vies,
À mourir de désir, dans l'ombre du silence

Edited by Devos
Link to post
Share on other sites
  • 7 months later...
Seawulf
Le 12/07/2018 à 00:24, Invité Devos a dit :

Nous pouvons tant brûler ! Et non ternir nos vies,
À mourir de désir, dans l'ombre du silence

J'aime bien cette idée. Beau texte. 

Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...