Jump to content
Muriell

Rendez-vous

Recommended Posts

Frédéric Cogno

Cela ressemble à un court métrage à la Chabrol....J'aime beaucoup! Bravo Muriell!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filae77

Bonjour Muriell, texte de très haute volée , virtuose par instant, nombreux et très charmants raccourcis ( j' ai pensé à Boris Vian, excusez du peu).,

et même quelques apartés glissés çà et là . 

Vous  y paraissez  mutine ,toujours spirituelle, et surtout HEUREUSE,( au point d' inventer des mots :     une trajetoire, )

Tout vous est pardonné car voilà le texte d'une SEDUCTRICE! ,( qui habite au 9eme étage....).😋

Il y a 4 heures, Muriell a dit :

j'entends les choristes du huitième

frapper le plafond d'un balai perfide.

Je dévale, l'escalier

Neuf fois

Excellente journée et ......bon rendez-vous

Gérard .

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Notabene

Tu as su retracer dans ton texte toute la nervosité et l'excitation qui précèdent un rendez-vous joué 1000 fois dans nos têtes. Je me suis régalée!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fleur de poème

j'ai trouvé cette course effrénée contre le temps très amusante, elle reflète tout à fait la réalité avec un brin de fantaisie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Margueritte C.

Quelle envolée !!! Joli compte-rendu d'une amoureuse pressée. 🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites
Muriell
Il y a 9 heures, Frédéric Cogno a dit :

Cela ressemble à un court métrage à la Chabrol....J'aime beaucoup! Bravo Muriell!

Touchée ! Merci beaucoup, je suis extremement flattée !

 

Il y a 6 heures, filae77 a dit :

Bonjour Muriell, texte de très haute volée , virtuose par instant, nombreux et très charmants raccourcis ( j' ai pensé à Boris Vian, excusez du peu).,

et même quelques apartés glissés çà et là . 

Vous  y paraissez  mutine ,toujours spirituelle, et surtout HEUREUSE,( au point d' inventer des mots :     une trajetoire, )

Tout vous est pardonné car voilà le texte d'une SEDUCTRICE! ,( qui habite au 9eme étage....).😋

Excellente journée et ......bon rendez-vous

Gérard .

 

Bonjour Gérard,

Merci pour ce commentaire drôle et plaisant,

Je n'habite pas un neuvième étage, cependant j'ai d'autres périples qui peuvent s'approcher de cette situation.

Boris Vian ! Vous êtes généreux, merci !

Pour trajetoire je tentais un lipogramme avec le C dont la subtilité était de l'oublier...Mais pas tout le temps et même une seule fois pour paraître raisonnable.😉

Il y a 5 heures, Notabene a dit :

Tu as su retracer dans ton texte toute la nervosité et l'excitation qui précèdent un rendez-vous joué 1000 fois dans nos têtes. Je me suis régalée!

Merci beaucoup ! C'est exactement ce que je voulais faire ! J'apprécie que tu te sois régalée.

 

il y a une heure, Fleur de poème a dit :

j'ai trouvé cette course effrénée contre le temps très amusante, elle reflète tout à fait la réalité avec un brin de fantaisie.

Merci, je suis heureuse que ma course soit amusante, votre commentaire me va droit au coeur puisque c'est l'effet désiré.

 

il y a une heure, Margueritte C. a dit :

Quelle envolée !!! Joli compte-rendu d'une amoureuse pressée. 🙂

Oui pressée avec un voisinage exeptionnel ! 

Merci beaucoup, de tout coeur.

 

 

 

J'en profite pour préciser que les bienveillants "bienvenus" sont les tapis devant les portes qui portent souvent cette inscription, ce qui me fait marrer !

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor
Il y a 13 heures, Frédéric Cogno a dit :

Cela ressemble à un court métrage à la Chabrol

J'ai songé exactement à cela moi-aussi.

Chapeau bas Muriell pour ce texte alerte et qui parvient à merveille à nous faire (re)vivre les multiples émois qui nous traversent avant certains rendez-vous 😉  

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

@Muriell jeune plume généreuse et montante, beaucoup d'intelligence. Bravo ! 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno
il y a 39 minutes, Joailes a dit :

@Muriell jeune plume généreuse et montante, beaucoup d'intelligence. Bravo ! 

Je suis entièrement d'accord avec Joailes. Bravo Muriell!

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pierre Brandao

C'est vrai qu'on rentre dans le poème comme dans une ligne de départ de course : on se laisse entraîner par les mots -et quels mots momo !-, les allitérations subtiles voire pas du tout, la dégringolade dans l'escalier des pensées , les rencontres mâle à propos, et ce souffle d'air qui nous surprend en bas de l'immeuble... Une petite forme d'érotisme aussi, par ce bas à peine dévoilé, juste ce qu'il faut pour agacer -exacerber !- les regards masculins pas très sains 🙂 

Merci, @Muriell, pour cette inventivité sans cesse renouvelée. Vous êtes l'une des précurseurs de la poésie d'après-demain ! lol 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Muriell
Le 05/04/2019 à 22:21, Pierre Brandao a dit :

C'est vrai qu'on rentre dans le poème comme dans une ligne de départ de course : on se laisse entraîner par les mots -et quels mots momo !-, les allitérations subtiles voire pas du tout, la dégringolade dans l'escalier des pensées , les rencontres mâle à propos, et ce souffle d'air qui nous surprend en bas de l'immeuble... Une petite forme d'érotisme aussi, par ce bas à peine dévoilé, juste ce qu'il faut pour agacer -exacerber !- les regards masculins pas très sains 🙂 

Merci, @Muriell, pour cette inventivité sans cesse renouvelée. Vous êtes l'une des précurseurs de la poésie d'après-demain ! lol 

@Pierre Brandao, merci pour votre commentaire qui me touche par sa gentillesse mais aussi par sa précision.

 

Zut aprés demain j'ai piscine ! Lol.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

On sent l'indéniable gourmandise des mots. La jouissance d'associer au désir amoureux une faconde. La frénésie langagière dont la poésie emporte le récit vers sa propre rythmique. Deux trois éclairs d'incongru et voilà un poème rondement troussé.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf

Tout simplement extra , ce rendez-vous. Anecdotes, excitation et bienveillance parcourent ce texte enjoué. Il y a un côté lexical plutôt théâtral. Superbe de vie!

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Myrtille

Quant à moi je suis allée vers Lucchini, "Les dames du 6ème étage" 🙂 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Thierry Demercastel

J'ai lu ! J'ai relu !...Je suis envoûte ! Merci...

 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mohè

J'aime aussi la poésie quand elle fait sourire, et vous le faites remarquablement bien ! dès le début, ça claque :

"je terrifie mon regard

 d'un mascara noir." 

 

Terrifier son regard... cette image me parle beaucoup ! comme @Myrtille cela m'a fait penser à Lucchini et son amitié avec les femmes du 6ème. 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Outrehorizon

Quelle course, la couleur des mots se bouscule, glisse sur l'impatience, sur le feu de joie aux éclats d'humour. J'en suis tout étourdi .

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Muriell

 

Je me sens des affinités poétiques avec ta manière. Une façon bien à toi de libérer les mots et la prosodie. Et un petit grain de folie qui relève encore le goût du poème. Merci pour ces bons moments de rêverie...

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Plumepoete
Le 08/04/2019 à 00:09, Gabriel Montigny a dit :

On sent l'indéniable gourmandise des mots. La jouissance d'associer au désir amoureux une faconde. La frénésie langagière dont la poésie emporte le récit vers sa propre rythmique. Deux trois éclairs d'incongru et voilà un poème rondement troussé.

Je vous rejoins sur cette idée ! Et quel rythme ! On visualise très bien la scène 🙂

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

Vous avez   retranscrit d'une plume printanière et faussement primesautière  la bulle heureuse dans laquelle on s'emmitoufle  au moment du rendez vous amoureux , lorsque plus rien ne semble nous atteindre  et que volons  abandonnés dans notre ivresse euphorique  vers ses bras qui vont nous  étreindre.W

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Valenscène

Quelle belle histoire, j'arrivai à voir la course folle de cette femme qui ne voulait pas rater son rendez-vous... génial merci

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane K.

J'aime beaucoup cette écriture féminine spontanée - mais travaillée-faite d'humour et d'auto dérision joyeuse.

 

Un agréable moment de lecture amusée , merci !  

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qui nous sommes

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur.

En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

Nos autres sites

×