Jump to content
Sign in to follow this  
Joailes

Réveil

Recommended Posts

Joailes
Posted (edited)

« Un jour ce chat se décrochera la mâchoire.

Quand il baille on dirait qu'il rit à gorge déployée. »

C'est toujours ma première réflexion du jour.

 

Je ne sais pas me lever d'un bond, il me faut une bonne dizaine de minutes pour quitter cet espace onirique où je me sens si bien et j'observe le chat.

Je sais que c'est lui qui m'a réveillée mais je fais semblant de rien, aucun de nous deux n'est dupe, j'aime son regard innocent, je lui donne le bon Dieu sans confession, je ne sais pas ce qu'il aime chez moi, en tous cas il ronronne et frotte son museau contre le mien.

 

Je me demande si je dois rire à gorge déployée, une mouette me répond, l'air blasé et le merle commence à siffler ou c'est la machine à café, tout n'est pas encore très clair, tout a commencé dans une mâchoire rose de chat, avec des incisives si pointues que suis entrée dans le ventre d'une baleine c'était vraiment joli, aménagé et tout et tout mais je manquais de lumière alors j'en suis ressortie rapidement.

L'océan est glacé, je nage jusqu'à mon coquillage et je me propulse sous l'édredon en plumes d'oie, c'est une étuve, avec des poules qui font des œufs et parfois des poussins, ouf … on souffle !

J'entends caqueter, me voici sur la terre ferme.

 

Je suis à la ferme, c'est sûr.

 

Je crois que je suis bien réveillée cette fois, le coq lance son sachet de cocos et je vois arriver Rico, le grand rouquin qui m'accompagne chaque matin à l'école et revient me chercher pour m'emmener dans les champs où ça sent si bon, surtout les longs soirs de juin quand les nuits n'en finissent pas, qu'il y a de la musique partout et des parfums de fleurs.

Je m'autorise quelques bâillements pour m'échapper des rêves, parce que je sais qu'il le faut, on n'a pas le droit de rêver toute la journée, ce n'est pas un métier ça, il faut faire des études, j'ai envie d'écrire mais je dois attendre le soir et je m'évade des yeux du chat qui serait très capable de m'hypnotiser avec ses yeux de lumière …

Il est félin, je fais l'autre.

  • Joëlle, tu descends .. ?

( la voix de ma mère qui chante mon prénom dans une odeur extraordinaire de chocolat au lait, de pain grillé et de feu de bois vaut mieux que tous les réveils du monde.

Le lever du jour part de la cheville si blanche et si fine de ma mère )

Les pieds nus craquent sur les vieux planchers ou peut-être est-ce l'inverse, en tous cas un jour j'ai voulu compter et j'ai entendu plus de pas que je n'avais compté de pieds, je me suis vite perdue j'ai dû demander mon chemin parmi tous ces fantômes.

Dans les vieilles maisons de pierre, un peu isolées, la nuit tombe très, très tôt en hiver et les rêves sont très importants.

 

Le chat se frotte contre moi, sans bailler cette fois.

Le coq ne rigole pas, il chante sérieusement pour nous avertir que l'heure avance.

C'est mon tour. Je baille trois fois.

 

Ainsi commence ma journée, ensommeillée, ébouriffée à l'aube d'un nouveau jour, je lance tous mes rêves de la nuit par la fenêtre, pour vivre les suivants.

 

Rico fume sa cigarette devant la porte, je mange mes tartines, je bois mon chocolat j'embrasse ma mère et puis il attrape ma main dans sa main rugueuse et nous partons sur le chemin qui fait fumer nos bouches, met du rose sur nos joues et des étincelles dans nos yeux comme dans la cheminée aux parfums du maquis.

Il me raconte des histoires, je regarde ses cheveux roux qui flamboient dans le petit soleil timide qui se lève à l'est.

 

Vertes collines parsemées d'écus d'or et de fleurs mauves grosses comme des grappes de raisin, aussi parfumées, et puis l'école, l'impression d'être abandonnée, au milieu des autres tresses blondes

qui, peut-être, comme moi, ont quitté leurs rêves au même moment.

Quand le clocher sonne la demi de quatre heures, Rico est là, je cours vers lui, dans le feu de ses cheveux et tout recommence.

(J.E. Mars 2019 - Petites histoires ordinaires -)

 

Edited by Joailes
  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Muriell

Un gros coup de coeur ! Moi non plus je n'arrivais pas à me réveiller aprés ton texte. Merci pour cette merveille !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Plus de cœur et pourtant, ô combien cette nouvelle en mériterait un.

Sois certaine que je vais revenir dessus pour en déposer un. Plus je te lis, plus je rêve d'un recueil de tes petites histoires ordinaires...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Merci beaucoup @Muriell !!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

@Eathanor Merci beaucoup. Je suis justement en train de les réunir dans un petit livre et cherche un éditeur sérieux, même si c'est à compte d'auteur. Déjà quinze jours que je prospecte, compare les prix. Ce n'est pas une mince affaire, mais peut-être ton rêve sera-t-il exaucé ..? 🤨 Pareil pour un premier recueil de poèmes qui est prêt ... A suivre ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...