Jump to content
Frédéric Cogno

Dresseur de frissons

Recommended Posts

Papy Adgio

La lecture terminée, il est déjà midi et le coeur ! Une fois de plus une image en apporte une autre et la lenteur promise est là pour se laisser bercer par tes mots. Bravo et merci Frédéric !

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tristamourir

En poésie rien ne se fait sans peine. Merci pour les précieux conseils sur l'art d'écrire les poèmes. Il semblerait que vous en contrôler merveilleusement bien le savoir faire.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Muriell

Votre poème est sublime ! 

Épicurien des mots ,

Dresseur de frissons, un long texte dans lequel vous prenez le temps du délice. Merci et bravo, je dépose un coeur.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jeannine B

C'est magnifique @Frédéric Cogno

Les alexandrins sont bien maîtrisés et les vers avancent avec lenteur en se propageant dans le coeur du lecteur. Merci pour le partage ! 

 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Comment ne pas mettre un cœur ici ?

Vos poèmes sont toujours réussis, parfois magnifiques, et quelques fois sublimes. Nous sommes ici dans la troisième catégorie, sans aucune hésitation.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Merci du fond du cœur : Papy; Tristamourir,Muriell; jeannine; Eathanor

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yguemart

@Frédéric Cogno Je ne peux pas lire un autre texte ce soir. Ce dresseur de frissons me comble de plaisir pour la nuit. Merci infiniment !

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno
Posted (edited)
Il y a 10 heures, Yguemart a dit :

@Frédéric Cogno Je ne peux pas lire un autre texte ce soir. Ce dresseur de frissons me comble de plaisir pour la nuit. Merci infiniment !

Merci yguemart je suis très touché.

Edited by Frédéric Cogno

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pierre Brandao
Le 15/03/2019 à 17:18, Frédéric Cogno a dit :

Les oiseaux sont passés à minuit moins le cœur,

J'adore l'extrait cité ! "À minuit moins le coeur", il fallait oser ! Le titre aussi, stimule la curiosité et la lecture  nous comble jusqu'à la fin ! Bravo donc pour cette prouesse, @Frédéric Cogno ! Mais... je ne peux décemment me joindre aux commentaires élogieux concernant la forme du poème, surtout lorsqu'on évoque l'excellence des alexandrins... Pardonnez-moi, mais à l'oreille et après décompte, certains vers font 13 syllabes, d'autres en comptent 11... quelques hiatus grincent aussi, et le choix des diérèses et synérèses n'est pas toujours heureux. De plus, quelques mots se terminant par un "e muet" ne sont pas élidés à l'hémistiche, or il s'agit d'une des règles principales de l'alexandrin. Si je peux vous être utile, ou non ! C'est vous qui voyez 🙂 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qui nous sommes

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur.

En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

Nos autres sites

×
×
  • Create New...