Jump to content
Oldpal

Ophélia (hommage au tableau de J.E. Millais)

Recommended Posts

Oldpal

Au gré des eaux claires,  flotte!  flotte livide Ophélie,

Sur les eaux si sombres de tes rêves meurtris,

T'emmenant bien loin des désirs évanouis,

Berçant doucement,  ton corps à peine épanoui.

 

Tu ne regrettes rien, ni même ne prie,

Tes mains ouvertes, en sont le déni,

De tes lèvres, ne sort ni un son ni un cri,

Et de l'autre côté,  très loin,  tu es partie.

 

Que de jeunes filles, sous le couvert de la nuit,

Ont rêvé de toi,  quand un amour s'enfuit,

Voulant quitter ce monde,  vers l'éternel oubli,

Et n'être plus qu'un songe,  perdu dans l'infini.

 

 

 

 

(REF; Cinéclub de caen)  TATE GALLERY LONDON 

ophelia.jpg

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filae77

Bonjour et merci Oldpal, je suis  très sensible chez vous, (en dehors de la forme) à votre univers éminemment romantique,(et référencé....)

Là, votre belle écriture  s' unit avec bonheur au fantastique, paranormal, ou ésotérique. tous thèmes qui ont parfaitement leur place dans la poésie. 

(Montrer le sujet qui vous a inspiré est vraiment un plus, d' autant que  ce tableau est vraiment magnifique .) 

   

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor
Il y a 7 heures, filae77 a dit :

je suis  très sensible chez vous, (en dehors de la forme) à votre univers éminemment romantique

L'univers de Oldpal est incontestablement assez unique. Il y a ce romantisme mais aussi cette atmosphère gothique et ces brumes de légendes oubliées qui courent entre les lignes de chaque écrit. Le charme n'en est que plus fort.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oldpal

Merci 

il y a 19 minutes, Eathanor a dit :

L'univers de Oldpal est incontestablement assez unique. Il y a ce romantisme mais aussi cette atmosphère gothique et ces brumes de légendes oubliées qui courent entre les lignes de chaque écrit. Le charme n'en est que plus fort.

Merci pour cet analyse, j'avoue être complexé quand je vois les autres écrivains jongler avec les mots et la technique poétique. Comme je l'ai déjà dit, je suis un simple "rimeur" un peu comme le Thomas de Walter Scott,  la poèsie me convient pour raconter mes petits contes sans prétention,  et je suis ravi d'avoir été acceuilli si gentillement sur ce site.

lors de mes premiers pas héstants ici, vous m'avez tous fait penser à cette phrase peinte par mon épouse sur le linteau d'une de nos portes et que vous connaissez bien.

 

détailporte couloir.jpg

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Muriell

Vous êtes bien modeste, vos partages sont toujours une source d'enrichissement, de découverte, de redécouverte, toujours avec un grand plaisir.

Votre poème est un regard délicat et éclairé inspiré d'une oeuvre magnifique. Merci pour votre univers et bravo pour votre poème.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf
Il y a 22 heures, Oldpal a dit :

Que de jeunes filles, sous le couvert de la nuit,

Ont rêvé de toi,  quand un amour s'enfuit,

Voulant quitter ce monde,  vers l'éternel oubli,

Et n'être plus qu'un songe,  perdu dans l'infini.

Merci pour cette poésie et son univers envoûtant, mêlant hardiment la grande histoire à la petite avec talent.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qui nous sommes

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur.

En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

Nos autres sites

×