Jump to content
Eathanor

Le tramway

Recommended Posts

Pierre Brandao

Il y a une profondeur et une musique triste qui émanent de tes écrits, @Eathanor , qui poussent au respect.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Margueritte C.

Oui que de tristesse dans cette vison maléfique du tram, mais si juste.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Stephane94

Ah, le tramway... sublimé par votre univers délicieusement glauque et poisseux et par des mots bien choisis, je ne peux évidemment qu'adhérer. Merci @Eathanor pour ce très bon moment de lecture !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yguemart

@Eathanor Le rythme du texte évoque bien, pour moi, le mouvement du tram dans l’atmosphère grise de la ville. Le choix des mots n'est pas pour rien dans la réussite de ce rythme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Muriell

Et puis ce chien maladif de la première strophe et le vieillard édenté de la deuxième qui reviennent ensemble dans la dernière en échangeant leurs adjectifs, une ambiance comme à travers une vitre. Superbe, un coeur bien rempli d'avoir aimé lire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Merci à chacun pour les commentaires et impressions de lecture.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Le désenchantement encore une fois avec un tramway que je visualise très bien au milieu des"origamis d'âme". J'ai aimé ce jeu subtil entre le chien et le vieillard et ce troublant miroir édenté/maladif qui donne une impression  de confusion et de non-sens. Bravo!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf
Posted (edited)
Le 13/03/2019 à 18:06, Eathanor a dit :

Sous une fine pluie froide, le tramway s'éloigne.
Un vieillard maladif caresse un chien édenté.
Et tandis que résonnent les tambours de l'univers,
L'horizon s'ébroue avant de s'effacer sous la lune.

Comme déjà souligné, il est vrai que cet univers  Zolien  est souvent présent (trop parfois, pour moi).  J'aime donc bien le passage cité, où l'on devine de la tendresse dans cet univers déshumanisé!

Edited by Seawulf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Papy Adgio

Quelques origamis d'âmes traînent à même le bitume.

Ce vers à lui tout seul justifie un coeur.

Une fois de plus je suis séduit, que dis-je, subjugué par cette perception de la ville. Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tristamourir

Un poème qui reproduit merveilleusement l'époque des tramways et qui m'a fait revivre en pensée cette belle époque.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cisco

Un jour de pluie auprès du tramway, 

J'aime cette ambiance qui donne un aspect réaliste au poème, bravo. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor
Il y a 19 heures, Tristamourir a dit :

Un poème qui reproduit merveilleusement l'époque des tramways et qui m'a fait revivre en pensée cette belle époque.

Pour la petite histoire sur la genèse de ce poème, celui-ci est né lorsque j'attendais mon tramway, en revenant de mon travail. Une belle époque qui date donc de quelques jours pour moi 😉 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...