Aller au contenu

Devant l'augmentation des membres se contentant de poster leurs poèmes sans réagir aux autres textes, merci de ne pas oublier que cette communauté est placée sous le signe du partage.

Recevoir des retours sur ses textes est toujours enrichissant. N'oubliez pas de redonner un peu de ce que vous recevez en prenant le temps de commenter.

Valenscène

simplement, femme

Messages recommandés

Valenscène

 

Elle est une femme

Elle n’a rien à envier

Elle a un certain charme

Et n’a rien à prouver

Elle ne sera jamais de celles

Même si elle l’a entendu souvent

Que la maternité rendra plus belle

Elle qui est si jolie pourtant

Elle ne revendique rien

N’a ni pancarte ni drapeau

Elle n’a rien dans les mains

Ne porte rien sur son dos

Et de remarques en réflexions

Sans même savoir si elle l’avait choisi

Bêtise ou simple inattention

Sans rien connaître de sa vie

Elle est simplement femme

Elle déroule son existence

Ce n’est pourtant pas un drame

De vivre avec sa différence

Ce choix intime et personnel

Est devenu ce n’est pas banal

Un choix si peu acceptable

Un sujet de conversation

Une différence condamnable

Un débat de télévision

Pourtant son corps lui appartient

Tout autant que sa vie

Dont on ne connait rien

Ni de ses joies et ses souffrances

On ne sait rien de son histoire

On ne sait rien de son enfance

Elle est simplement femme

On ne lui dira pas maman

Et ce n’est pas un drame

Même si on le sous-entend

Elle est une femme évidemment

Même si parfois, on lui a dit

Qu’il lui manquerait quelque chose

Qu’il n’y aurait pas d’étoiles dans sa vie

Que son quotidien serait moins rose

Comme si le fait de donner naissance

Lui donnait droit à l’existence

Elle est simplement femme

Comme tant d’autres apparemment

Même si certains condamnent

Les chemins différents

Elle est simplement femme

Elle est simplement belle

Qu’on lui dise madame

 Ou  mademoiselle

Elle est simplement elle.

  • Aimé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Margueritte C.

Merci de rappeler que femme n'est pas synonyme de mère, mais un être humain avec ses joies ses peines. Je vous invite à écouter (ou réécouter) cette chanson d'Anne Sylvestre L'histoire de Jeanne-Marie , dont votre texte semble l'écho :

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oldpal

Femmes, merveilleuses créatures sifortes et si belles 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valenscène

Je vous remercie Margueritte de m'avoir fait découvrir cette si belle chanson que je ne connaissais pas. Elle m'a fait frissonner !

  • Aimé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

Un texte qui vient faire écho à certaines choses personnelles dans mon entourage proche.

Donc, merci Valenscène pour ces lignes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pierre Brandao

Ramener la femme à son état premier lui confère une normalité qui peut ne pas plaire à celles et ceux qui l’encensent.... et pourtant, de cela aussi elles ont besoin ! Votre poème nous le rappelle avec bienveillance...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Muriell

Je suis d'accord avec le propos de votre poème comme de manière plus générale, les modes de vie de chacun ne regardent que les personnes concernées, en plus c'est avec une trés belle plume que vous l'exprimez. Bravo  ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qui nous sommes

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur.

En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

Nos autres sites

×
×
  • Créer...