Jump to content
Muriell

Bouh !

Recommended Posts

Pierre Brandao

Sans hésitation aucune, je dis chapeau ! Et pour le rythme, et pour le thème, et pour l'envolée ! Il y a presque de la Ballade du pendu dans cette poésie ! Je vous tire mon linceul, @Muriell heu... pardon, je voulais dire mon chapeau 🙂 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Notabene

Une ambiance lugubre à souhait! Ce poème est très réussi et j'ai particulièrement aimé l'avant-dernière strophe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Valenscène

Bravo c'est magnifique et glaçant à souhait!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filae77

Bravo Muriell, par delà le thème traité  assez original, des sonorités très claires , dues je pense à une itération alternée de rimes 

exclusivement en 'eur' ou 'air' qui ne doit rien au hasard, d' où la difficulté supplémentaire..... (à partir du quatrième vers , quelle saveur....)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Papy Adgio

Du grand art ! Bravo ! Je rejoins @Pierre Brandao , il y a du Villon dans cette affaire bien qu'il ait quelques petites pointes d'humour que le larron n'aurait pas eu : en particulier, bravo pour les cliquetis de ballets dentaires !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Un poème sublime. Je m'incline devant votre plume inspirée Muriell. Un coup de coeur immédiat me concernant. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yguemart
Il y a 3 heures, Muriell a dit :

milles croix pour milles splendeurs.

J'ai mis un cœur parce que c'est beau... mais Bouh ! "mille" est invariable 😉

Share this post


Link to post
Share on other sites
Muriell
il y a 4 minutes, Yguemart a dit :

J'ai mis un cœur parce que c'est beau... mais Bouh ! "mille" est invariable 😉

Bouh ! Il n'est pas trop tard je corrige, en plus deux dans le même vers.

Merci.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Je reconnais la verve splendide, l'âme poétique, l'humour, et j'applaudis.

 

Ce thème, inspirateur, m'incite à le moduler, pour ma lecture personnelle :

 

Marcheurs aveugles des ténèbres,
vos tombes s'ouvrent sur l'horreur !
On entend claquer vos vertèbres,
Dans cet effort libérateur.
C'est la nuit de grande terreur
Quand se vide le cimetière,
Où le putride est à l'honneur.
Aujourd'hui ! la mort se libère.

 

N'en prenez ombrage, car votre texte est superbe. Moi, qui ne suis enclin au partage d'un texte, je serai ravi d'écrire à quatre mains avec vous.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cisco

Ça claque ton poème, je dirais même des dents 🙂

C'est originale et j'aime ces sonorités. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf

On est dans l'épouvante. Les mots sont craquelants, poussières et putréfactions. Les os et les corps tremblent des castagnettes ! Bouh, j'ai des frissons. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Margueritte C.

Triste réalité bien évoquée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oldpal

 je me permets de joindre cette oeuvre de Bruegel "l'ancien" que votre texte  me semble illustrer parfaitement.

mort.jpg

  • Aimé 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tristamourir

Bravo pour cette ballade fort bien réussie , forme et fond.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Muriell

@Pierre Brandao, je vous remercie et j'ai aimé votre brin d'humour !

@Notabene Merci ! C'est aussi la strophe que je préfére.

@Valenscène Merci pour votre commentaire chaleureux !

@filae77 je suis touchée par votre com d'autant plus que votre écriture s'impose aussi des contraintes, merci !

@Papy Adgio Merci, oui ce poème est parti en fait de mon coté "geek fan" de zombies, l'humour aussi...

@Eathanor un coup de coeur ! Mais vous n'y pensez pas, c'est horrible ! Un grand merci.

@Yguemart Mille😉 mercis !

@Michel Rain je suis flattée par votre version du poème parce que j'adore votre plume, pour écrire à quatre mains, si vous n'êtes pas effrayé par une culture capable du meilleur comme du pire mais surtout du pire et un approximatif surévolué, j'en serai aussi ravie. Merci.

@Cisco, Merci, je ne sais pas ce que j'ai avec les maxillaires, je les sers à toutes les sauces.

@Seawulf Miam, un vocabulaire mord-bide, merci. 

@Margueritte C. Merci beaucoup pour votre aimable commentaire.

@Oldpal Un coeur, parce que j'adore les illustrations que vous apportez dans vos commentaires à mes poèmes, cela me touche et je vous en remercie.@Tristamourir Merci pour votre commentaire, d'autant plus que votre écriture m'a permis de trouver une solution à un vers.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qui nous sommes

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur.

En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

Nos autres sites

×