Aller au contenu
Joailes

Histoire drôle *

Messages recommandés

Joailes

* drôle : qui amuse, plaisant.

                  bizarre. 

 

Il pleut très fort les gouttes me giflent j'ai mal à ma vitre j'ai encore des boutons sur les côtés, je n'y vois goutte et ce sang, tout ce sang il y a eu un meurtre dans cette ruelle puante où il ne se passe jamais rien, sauf les arrivages dans cette décharge sauvage.

Je sais le mobile du meurtrier, un enfant comme un autre pourtant immobile sous son mobile avec des dauphins bleus il était beau avec ses boucles blondes et son regard vitrifié, quand sa mère est partie il n'a plus rien compris à la vie, il en voulait à toutes les femmes de la terre il les haïssait soudain c'était si dur dans ce centre pour enfants inadaptés, son cœur devenait de plus en plus petit comme rétréci aux lavages et puis on l'a lâché dans la nature, il était trop grand maintenant pour qu'on lui explique pourquoi les mères s'en vont parfois sans même dire pourquoi.  

Il a commencé à les tuer juste après, en série, avec une grande jouissance, et il s'amusait beaucoup qu'on parle de lui dans les journaux, à la télé, à la radio et même au cinéma, plus tard, avec des acteurs criants de vérité,  mais je ne vais pas raconter son histoire, moi je suis juste une télé, j'entends les sirènes hurlantes des voitures de police, ils vont arriver et commencer l'enquête je ne pourrai rien dire, pourtant j'ai tout vu depuis le début des saisons un mauvais feuilleton tiré d'une histoire vraie ça n'en finissait pas la pluie et tout ce sang j'en avais marre de ces meurtres et de ces assassins pourtant nourris au sein,  j'ai explosé j'avais encore mon tube cathodique mon champ électrique, on ne m'a rien demandé comme si je n'avais jamais existé et c'est bien ainsi.

Mais je me souviens, et je répands encore dans les plasmas toutes ces histoires maudites qu'on n'oubliera pas. 

(J.E mars 2019 – Petites histoires ordinaires – Mémoires d'une télé (1) )

Modifié par Joailes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Julien Ertveld

C'est vrai qu'il doit être lassant pour une télé de nous voir nous endormir devant elle. dans nos canapés, à cause d'un film aussi plat que son écran.

Modifié par Julien Ertveld

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Créer...