Aller au contenu

Devant l'augmentation des membres se contentant de poster leurs poèmes sans réagir aux autres textes, merci de ne pas oublier que cette communauté est placée sous le signe du partage.

Recevoir des retours sur ses textes est toujours enrichissant. N'oubliez pas de redonner un peu de ce que vous recevez en prenant le temps de commenter.

Margueritte C.

Tant de portes

Messages recommandés

Pierre Brandao

Je ne sais pas pourquoi, mais votre poème glisse en moi, -et non sur moi !- et me parle. Une forme de quintessence qui se mêle à la sève de ma propre existence... Pour tout cela, un coeur...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Notabene

J'avoue ne pas avoir respecté vos vers pour lire ce poème que je trouve vraiment  très très beau, mais que j'aurai personnellement agencé différemment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

Vos poèmes ont bien souvent l'art de m'émouvoir en sachant toucher ma corde sensible.  

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Papy Adgio

Magnifique cette voix de la sagesse ! Qu'il est vrai que lorsque le tempo s'apaise les images incrustent la chair de leurs illusions ! J'ai exactement la même perception que @Pierre Brandao : jouerions-nous le même tempo tous les trois ? !!!

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Margueritte C.

@Papy Adgio @Pierre BrandaoPeut-être que le temps a déposé sur nous le voile d'une vie déjà bien remplie, une vie derrière nous :). Merci à vous.

@Eathanor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Margueritte C.

Merci à vous de me lire  @Notabene , mais de par mon parcours de vie il n'est pas possible de modifier l'ordre des vers. En revanche je suis intéressée par votre lecture et votre agencement des vers . 🙂

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Notabene
Il y a 2 heures, Margueritte C. a dit :

Merci à vous de me lire  @Notabene , mais de par mon parcours de vie il n'est pas possible de modifier l'ordre des vers. En revanche je suis intéressée par votre lecture et votre agencement des vers . 🙂

 

Soyons clair que ça n'est pas un reproche de ma part et que je respecte tout à fait votre mise en forme, hein?
Voici comment je l'ai lu 🙂:

 

"Tant de portes ouvertes

vers les devenirs.
Les battants se sont refermés,
noyant dans les béances
les traces du devenu.

Si le tempo s'apaise,
les images se faufilent,
tourbillonnent

de portail en portail,
incrustent ma chair.


De leur illusion
naît ce que je suis
un rameau devenu arbre,
d'où les branches crient le poème."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Margueritte C.

Merci  @Notabene de votre partage qui est logique. Vous avez bien vu que de leur illusion est rattaché au vers suivant et non à ceux qui précèdent. Néanmoins, je revendique ces  "désarticulations" du  vers qui, à mon humble avis, participent au rythme chaotique  de la vie et renforcent l'idée exprimée par chacun des vers. Ce parti pris n'engage que moi :)

 

Rassurez-vous je n'ai pas été "choquée" par votre commentaire qui justement permet de parler  de sa propre écriture, de ses propres choix de construction. Belle journée à vous.

  • Aimé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Notabene
il y a 6 minutes, Margueritte C. a dit :

Néanmoins, je revendique ces  "désarticulations" du  vers qui, à mon humble avis, participent au rythme chaotique  de la vie et renforcent l'idée exprimée par chacun des vers. Ce parti pris n'engage que moi 🙂

 

 

Et c'est là toute la légitimité et la force de l'auteur de  tout texte. 🙂 Je suis contente de notre petit échange qui permet de mettre en avant votre style d'écriture 🙂

Bonne journée!

  • Aimé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cisco

J'aime beaucoup votre poème et l'image du rameau qui devient arbre, je le trouve très fluide à la lecture. 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Seawulf

J'aime cette poésie de vie, incarnée par un cheminement de portes à ouvrir, à fermer, parfois à entrouvrir seulement ou à ne pas fermer complètement, juste laisser un interstice, sur la pointe des pieds. 

Modifié par Seawulf
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qui nous sommes

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur.

En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

Nos autres sites

×
×
  • Créer...