Aller au contenu

Devant l'augmentation des membres se contentant de poster leurs poèmes sans réagir aux autres textes, merci de ne pas oublier que cette communauté est placée sous le signe du partage.

Recevoir des retours sur ses textes est toujours enrichissant. N'oubliez pas de redonner un peu de ce que vous recevez en prenant le temps de commenter.

Thierry Demercastel

Folie

Messages recommandés

Thierry Demercastel

 




Viens à moi, un soir, habillée d’un lustre de lune, 
Quand les habitudes se feront si lasses et que nulle part, 
En toutes choses, aucun éveil en moi ne se fera, 
Que les fleurs naissantes, au jour qui les étreint, 
N’atteindront plus mon cœur dans son intimité, 
Viens à moi quand le jour n’aura plus d’adresse, 
Quand les souvenirs se feront lointains et douloureux, 
Et que de ces nuits étranges où l’on invente 
Tant de choses, je n’aurai plus la force d’animer 
Mes illusions comme un poison en ma poitrine. 
Amène moi vers ce miroir des habitudes 
Qui ne reconnaîtra plus, insensible aux larmes 
Où la nuit et le jour se confondent sans horizon, 
Où le passé, le présent, le futur ne font plus qu’un. 
Je serai alors ce mendiant devenu sage, 
Contemplant l’humanité s’en allant vers ces pays perdus. 
Viens à moi, n’aie crainte, je t’attendrai, 
Plutôt que le vin qui apporte l’ivresse, 
Viens à moi, consolatrice vision indolore des choses. 
Ne pas avoir été et ne plus être que pesanteur, 
Infuse en moi, comme une habile liqueur, 
La folie, jusqu'à en oublier ton triste nom, 
Qu’elle bavarde en mon pauvre cerveau, inondant 
Ce qui fut, pour oublier ce que je fuis des hommes. 
Viens à moi, au berceau de mon désespoir naissant, 
Quand flotteront les ombres déchirées de trop de blessures 
Et que le temps aura versé en moi l’histoire d’une vie, 
Viens me consoler, d’avoir un jour aimé passionnément. 

 

  • Aimé 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stephane94
Posté(e) (modifié)

Bonsoir @Thierry Demercastel, votre poème est une pure merveille et je ne me lasse pas de le lire. Une mention spéciale pour les quatre derniers vers !

Modifié par Stephane94
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Seawulf

 

Il y a 14 heures, Thierry Demercastel a dit :

Amène moi vers ce miroir des habitudes 
Qui ne reconnaîtra plus, insensible aux larmes 
Où la nuit et le jour se confondent sans horizon, 
Où le passé, le présent, le futur ne font plus qu’un. 
Je serai alors ce mendiant devenu sage, 

Très belle poésie. Quelle magnifique folie ! 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Joailes

Du pur @Thierry Demercastel on a toujours envie de dire, en te lisant : "celui-là est mon préféré" ... 😉 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

Vous savez tout le bien que je pense de votre poésie Thierry.

Mon coup de cœur n'en est qu'un bien piètre reflet...

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rosa canina

Une poésie qui nourrit l'âme, sublime.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pierre Brandao

Une poésie très musicale, qui se laisse conter jusqu'au dernier vers, sur une thématique forçant à la réflexion et à l'imaginaire... 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qui nous sommes

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur.

En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

Nos autres sites

×
×
  • Créer...