Joailes

Apaisement

Messages recommandés

Joailes

mon corps traverse la lumière

flaques d'eau vomissant le soleil

pieds nus yeux mi-clos

entre deux mondes émeraude

aime, rôde,

cœurs en maraude

bateaux frêles

odeurs d'iode

teinture

qui désinfecte les plaies

je traverse la rudesse

des pierres écorchées vives

de l'autre côté du monde noir

un voilier passe sans bruit

tout s'apaise

l'oubli vient et va

à la manière d'un pinceau

caresse sensuelle sur la peau

le rêve s'étale en couleurs

sur ce tableau né de douceur

figé dans la rétine

qui efface le monstrueusement

humain

 

pas de bouteille à la mer

des rêves envolés

les bateaux décollent sur la piste

la mer efface le triste

le ciel s'en attriste

passent les caravelles

 

quelqu'un a crié je t'aime

l'écho solitaire

en milliers de jets d'eau

et d'arcs-en-ciel

l'a répété

entre les pierres. 

 

(J.E. Février 2019)

(photo J.E. Ile Sainte Marguerite, au large de Cannes)

apaisement (île ste margeurite).jpg

  • Aimé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Muriell

Ton poème porte bien son titre, il m'a bercée de ses images toutes plus belles les unes que les autres et cette manière que tu as de mettre de la douceur c'est comme si tu passais la plume sur l'orage pour faire naitre l'arc en ciel. Donc forcement j'aime.

Modifié par Muriell
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cisco

J'aime beaucoup ce passage

"de l'autre côté du monde noir

un voilier passe sans bruit

tout s'apaise

l'oubli vient et va

à la manière d'un pinceau"

 

et au rythme de la mer.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor
Il y a 10 heures, Muriell a dit :

Ton poème porte bien son titre

Tout à fait d'accord avec Muriell.

On se laisse porter par ces lignes qui, d'abord tumultueuses, nous emmènent vers des rivages paisibles.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Cogno

"effacer le monstrueusement humain..." Puissant! Une poésie qui ose le lâcher-prise avec la douleur muette.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eau de brume

En traversant la lumière,la rudesse des pierres,tu es passée de la douleur à la douceur.Un poème haut en couleurs !

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pierre Brandao

Si les pierres répètent ce qu'on dit, alors, le murmure est de mise 🙂 très joli texte qui nous permet de naviguer entre les eaux troubles de la poète...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Isabel Vazquez

J'ai beaucoup aimé ce poème, je me suis laissée bercer par vos mots, merci!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites