Jump to content
Joailes

L'enfer de la page noire

Recommended Posts

Muriell
il y a 7 minutes, Joailes a dit :

 

nul n'écoute le cri

chacun pleure sa page blanche

les muses enfuies

qui dit la souffrance

de la page noire 

toutes muses réunies ? 

(J.E. février 2019) 

 

C'est grandiose! Toutes muses réunies, je vous imagine les discipliner. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Tu me dis tu s'il vous plaît 😉 merci. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cisco

Et comment déchiffrer ce qu'il y a dans l'épaisseur de la page noire 🙂

 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Myrtille

Page noire alors sabrons, soit le champagne, soit les mots afin de ne pas avoir le tournis 🤭😊

Edited by Myrtille
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fleur de poème

la page noire n'est pas souvent évoquée dans les poèmes et pourtant c'est un fleuve qui coule et que l'on ne peut arrêter, comme tu l'écris si bien c'est un cheval qui s'emballe et nous emporte très loin.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Je souffre plutôt de la classique page blanche, celle où je ressens le besoin d'écrire sans parvenir à trouver les mots. C'est une sensation assez éprouvante. Mais cette cette page noire est très bien vue. Je dépose un cœur rien que pour cette trouvaille.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

La page noire c'est aussi le gouffre et la profondeur...pour aller puiser le mot lumineux. Bravo jo!

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eau de brume

au commencement il y avait...la page noire. Et la lumière jaillit , sous la forme d'un cri,d'un poème très réussi

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pierre Brandao

brasser, malmener, polir, ployer l'expression afin de libérer l'imaginaire ! Votre volubilité est extraordinaire, bravo !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yguemart

@Joailes Je me souviens des pages noires que l'on grattait, au collège, pour faire apparaître un dessin blanc. Quelquefois, il pouvait arriver que l'on passe au travers du papier, en grattant trop énergiquement. Il peut y avoir une analogie avec la poésie, qu'en penses-tu ?

Merci pour ce texte qui a fait renaître de jolis souvenirs pour moi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Camine
Le 10/2/2019 à 23:57, Joailes a dit :

nul n'écoute le cri

chacun pleure sa page blanche

les muses enfuies

qui dit la souffrance

de la page noire 

toutes muses réunies ?

de toute beauté la chute, merci, @Joailes!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qui nous sommes

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur.

En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

Nos autres sites

×
×
  • Create New...