Joailes

Je ne suis rien sans toi

Messages recommandés

Eathanor

Inutile d'en faire des tonnes dans mon commentaire. Il suffit d'écrire qu'il s'agit ici d'une superbe déclaration d'amour et tout est dit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Cogno

Quand on évoque "des ubacs prometteurs" je sais qui tient la plume...Bravo pour ce très beau poème Jo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Camine
Il y a 11 heures, Joailes a dit :

l'hiver envoie les souvenirs se perdre dans la brume

les fantômes sont plus froids dans la neige

il fait noir comme dans les cavernes

aux défaillances des lanternes

 

un belle lecture de dimanche, @Joailes! j'aime beaucoup cette strophe!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stephane94

Les 4 saisons revues par @Joailes ; il y a du souffle !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Muriell

Au début je suis sous le charme, puis je suis happée par ce défilé de saison magistral! J'ai adoré votre poème que je trouve sublime.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Joailes

Ce poème vous étant consacré, lecteurs ... je ne puis que vous dire encore merci ! ❤️ 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Myrtille
Le ‎09‎/‎02‎/‎2019 à 22:45, Joailes a dit :

ma main traverse ton cœur de papier

çà c'est superbe.

Beau poème, oui une envolée qui ne déçoit pas jusqu'au bout

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cisco

De la fantaisie

"il lance du feu par tous ses orifices

et tombe amoureux d'une fée

sans malice"

 

des images qui charment "

"l'océan s'embusque au fond des coquillages"

merci pour ce plaisir de lecture.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Seawulf
Le 09/02/2019 à 22:45, Joailes a dit :

je sens ton souffle sur mon cou

aux quatre saisons de ma plume

tes yeux sont doux sur les minutes à ma merci

et pour ça, je te dis merci

Douceur poétique, infiniment... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Notabene

Ainsi passe le temps et l'amour que l'on aime y associer... J'ai particulièrement aimé ta strophe commençant par "j'écris n'importe quoi...", les pieds-de-nez à la Joailes pour dire qu'elle aime sans en avoir l'air 😉

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites