Stephane94

A l'arrêt du silence

Messages recommandés

Stephane94

Il n’y a que la nuit

Au bout des longs tunnels

Que l’on quitte à regret

A la rame esseulée

Aux pieds des terminus

Où chaque jour s’épanche

La foule endeuillée

De couloirs délétères

Aux bouches dilatées

Et le ballet reprend

Sa danse incessante

A quai le long des rails

 

Derrière les vitres closes

C’est l’instant qui défile

Les passagers du vent

Ont le regard enfoui

Et d’autres qui sommeillent

A travers les paupières

S’enfoncent plus encore

Dans la brume au long cours

Et arpentent lovés

Au sein de mille entrailles

Le courant éphémère

Où s’effritent les rêves

 

Les panneaux poussiéreux

En signaux de détresse

Obscurcissent les sens

Et nos vies désunies

Se fondent allègrement

En des chemins poreux

De dômes artificiels

Où se meure l’écho

D’un soupir étouffé

Lassé des longs hivers

A l’arrêt du silence

Modifié par Stephane94
  • Aimé 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

Les transports en commun, une autre de mes sources d'inspiration. Décidément 🙂

J'ai aimé, évidemment. Ces couloirs délétères aux bouches dilatées, ces passagers du vent, les rêves qui s'effritent dans des chemins poreux de dômes artificiels, ... Vous usez d'un vocabulaire qui ne peut que me séduire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cisco

On ambiance de transport en commun que l'on a tous connu et vos ressentis bien sentis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Papy Adgio

Avant de venir lire votre texte, j'avais aimé celui d'Eathanor qui traite du même sujet. Le vôtre aussi me transporte vers ce que je suis parfois contraint de subir avec une justesse, une noirceur et un rythme qui me ravissent. Mais je n'ai plus de coeurs à distribuer pour aujourd'hui : dommage !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
joailes

J'ai également écrit sur les transports en commun, une mine d'or pour l'inspiration ! 😉 J'aime beaucoup ce regard lucide sur les bonheurs des villes.

Par contre, ne serait-ce pas plutôt "au long cours" ..? 

A travers les paupières

S’enfoncent plus encore

Dans la brume au long court

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stephane94
Il y a 2 heures, joailes a dit :

J'ai également écrit sur les transports en commun, une mine d'or pour l'inspiration ! 😉 J'aime beaucoup ce regard lucide sur les bonheurs des villes.

Par contre, ne serait-ce pas plutôt "au long cours" ..? 

A travers les paupières

S’enfoncent plus encore

Dans la brume au long court

Avant tout merci @joailes de m'avoir averti pour cette faute impardonnable. Cela m'a permis de corriger à l'instant ! Merci d'être passée me lire et d'avoir pris le temps de commenter.

 

Merci aussi à @Eathanor, @Cisco et @Papy Adgio pour l'attention que vous avez portés à ce poème !

Eathanor, nous écrivons en effet sur les mêmes thèmes et il serait en effet difficile de ne pas aimer les poèmes que nous postons. Etrange similitude...

Modifié par Stephane94

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yguemart

@Stephane94 Je ressens parfaitement l'ambiance et les ressentis dans ces deux vers :

Le 11/01/2019 à 20:51, Stephane94 a dit :

Les passagers du vent

Ont le regard enfoui

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites