Messages recommandés

joailes

Le petit sauvage, comme l'appellent les gens du village, s'est échappé.

Ils ont organisé une battue dans la forêt jusqu'au crépuscule puis, fatigués, crottés, ils sont rentrés chez eux, le cœur n'y était plus le vent soufflait et il faisait froid.

Après tout, tant pis pour lui, il n'avait qu'à pas s'échapper, c'est de sa faute, l'hiver les gens préfèrent rester chez eux, la tranquillité est un bien précieux, celui qui la trouble n'a que ce qu'il mérite, disaient-ils pour pouvoir aller se coucher avec bonne conscience après la soupe fumante du soir en oubliant le loup et l'agneau.

Il a neigé cette nuit, l'électricité a été coupée dans bien des foyers, le silence s'est abattu dans le village pourtant on a entendu longtemps ce hurlement déchirant et personne n'a dormi finalement, sauf peut-être les enfants au cœur pur sous leurs couvertures de laine.

Seule, la louve tenace a continué ses recherches avec son museau directement relié à son cœur par des fils incassables et elle a retrouvé son bébé blotti au creux d'un chêne.

Ah, l'amour d'une mère !

(J.E. Petites histoires ordinaires – janvier 2019)

  • Aimé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ouintenabdel

Ce petit sauvage, ce ne serait pas par hasard, Victor de l’Aveyron, cet enfant élevé par une louve ? En lisant ton superbe récit comme tu sais en concocter, j’ai eu soudain souvenance du très beau film de François Truffaut. On a étudié le livre quand j’étais à la fac, il y a longtemps déjà.  Un grand merci. Je continue à applaudir à tout rompre. Bravo !

 

 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Papy Adgio

Ton texte est très prenant aussi bien au niveau de la peinture de l'ingratitude que de celle des sentiments maternels. J'aurais presque versé une larmichette !!!

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Notabene

Ah l'amour d'une mère.....

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cisco

Oui l'enfant sauvage, il s'était échappé pour revenir tout seul qlq temps après. Belle histoire vraie. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

Bon... Je vais aller un peu à contre-courant des précédents commentaires sur ce texte. Comme toujours, rien à redire sur la forme qui est  irréprochable. Tu maîtrises à merveille ta narration et le vocabulaire est choisi avec soin. Cependant,  ton récit ne m'a pas embarqué car j'ai trouvé les ficelles trop grosses, un peu comme si on voulait forcer mes bons sentiments. Un avis sincère dont je sais que tu ne prendras pas ombrage 🙂 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
joailes

@Eathanor merci pour ce commentaire constructif. Je vais donc essayer d'utiliser des ficelles plus fines 😉 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites