thierry demercastel

J’aurais pu

Messages recommandés

ouintenabdel

Le premier vers « j’aurais pu vivre » au conditionnel  et l’avant-dernier « et je dors dans les cimetières » à l’indicatif traduisent bien  ce sentiment d’impuissance qui ronge qui celui qui parle.  

L’anaphore « J’aurais pu » (un conditionnel exprimant le regret) rythme votre poème comme une litanie.

 

Les mots « vivre » (1er vers) et « ivre » (dernier vers) très proches phonétiquement se font parfaitement écho. Cet écho exprime une note d’espoir.

 

En entremêlant des vers impairs et des vers pairs, vous donnez une certaine vivacité à votre texte qui n’est donc pas aussi  lugubre qu’on pourrait le penser.

 

J’ai beaucoup apprécié votre poème. Une belle réussite ! Bravo.

  • Aimé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Myrtille

Que ce commentaire est parfait pour un si beau poème. Je ne peux que me taire je serais si banale. Merci

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

@ouintenabdel analyse bien mieux que je ne sais le faire votre poème. Pour ma part, je me contente de le lire et de le ressentir. Par-delà toute analyse, cela me suffit pour vous dire combien je l'ai aimé.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fleur de poème

C'est vrai que parfois les mots nous manquent pour exprimer notre ressenti, ce jeu des suppositions nous entraîne sur les chemins de la poésie, nous sentons une sorte de mélancolie qui s'achève sur l'image de "la poussière" qui définit bien notre condition humaine et nos limites, à l'échelle de l'univers nous ne sommes que des grains de poussière ou des grains de sable.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Seawulf

Je partage les commentaires sans restriction. 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
joailes
Le 20/12/2018 à 11:16, thierry demercastel a dit :

J’aurais pu être une pierre

Des siècles sans bouger

Quelque part sur la terre

Où se posent les bergers

pfff ... je suis à court de mots en te lisant, Thierry, et c'est un grand compliment, parce que, chacun le sait, pour me faire taire, il en faut ... 😉 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
délits d'Homélie

Que dire...? touchée en plein coeur .

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
N'Silina

Envoûtant comme une partition de musique, avec ses silences, ses envols, ses notes graves et cette façon de nous emmener dans un voyage que l'on ne souhaite pas quitter !

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yguemart

@thierry demercastel "J'aurais pu" en rajouter, mais c'est inutile. C'est magnifique, merci !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites