Fleur de poème

le mutisme des étoiles

Messages recommandés

Fleur de poème

Le mutisme des étoiles fut une erreur d'aiguillage,

Elles auraient dû parler au ciel qui sombrait dans les ténèbres,

Comme un vaisseau fait naufrage,

 

Elles auraient dû être une offrande universelle,

Pour les mères et les enfants accablés , par leurs longues nuits d'errance,

Elles auraient dû semer des étincelles de joie,

Au lieu de cela, elles se taisaient énigmatiques,

 

pourquoi ce mutisme sans fin ?

pourquoi cette obscurité permanente ?

les étoiles étaient des victimes impuissantes,

Elles étaient incapables de freiner cette spirale infernale!

Car c'était à nous seuls d'agir en conscience, de souffler sur les braises encore tièdes

Pour réveiller des bribes de ciel que nous portions en nous.

  • Aimé 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
joailes

Ce poème me fait penser à celui de Guillaume Apollinaire, tiré du prologue de son drame surréaliste "Les mamelles de Tirèsias" 

il est grand temps de rallumer les étoiles ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Notabene

J'adore ce premier vers " Le mutisme des étoiles fut une erreur d'aiguillage" qui pose merveilleusement bien le reste du poème!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Cogno

La question originelle.  Je succombe à ce texte. Belle thématique et surtout des mots et des images qui saisissent le coeur. 

Bravo 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

Ce mutisme des étoiles sait parler aux lecteurs de votre poème.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alcibiade

Je ne peux pas m'empêcher de voir une dimension écologique, cœur de terre disons, dans ton texte. Évidemment ça me va droit au ventre !

Surtout dans les échos suivants :

Il y a 7 heures, Fleur de poème a dit :

Elles étaient incapables de freiner cette spirale infernale!

Car c'était à nous seuls d'agir en conscience, de souffler sur les braises encore tièdes

Pour réveiller des bribes de ciel que nous portions en nous.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Isabel Vazquez
Il y a 9 heures, Fleur de poème a dit :

Le mutisme des étoiles fut une erreur d'aiguillage,

Ce premier vers est magnifique et quelque chose dans votre poème qui me fait croire que cette erreur d'aiguillage n'est pas irréversible...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fleur de poème

Merci à tous, comme le dit Isabel Vasquez "l'erreur d'aiguillage " n'est pas irréversible mais il ne faut pas s'endormir et rêver que tout changera par un coup de baguette magique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Margueritte C.

Belle métaphore (à mes yeux, mes oreilles) où les images laissent entrevoir quelques lumières.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Seawulf

J'aime beaucoup ce poème, sa matière, sa narration déclarative. Je n'ai plus de cœur. Je repasse demain. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites