josé-fine

éléphants

Messages recommandés

josé-fine

Traque le tranxène
deux cent vingt deux X
sans carré
et le bocal qui s'étrique

le temps qui s'étire

local..................................                         paroles visitées
par des fantômes
de buis
aux essences sérum arum

les hurlements d'éléphants
sourdine contre l'impatience
palpitante
de l'inquiétude
quelques notes
parsemées sur les marches
et le hurlement
de l'éléphant

quelques notes

musique du mot à mot

espoir mythique
des jours qui ne tardent à se lever que pour les mêmes

en attendant

les rêves qui se tirent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
O'Bofix

Mon vocabulaire vient de s'enrichir d'un nouveau terme

Ce qu'il évoque n'a rien de bien réjouissant et je comprends que vous le traquiez en comptant les éléphants comme d'autres les moutons

Sauf que ces avant-derniers poussent des hurlements.

Ce poème exprime bien les affres ressenties par le mal-dormeur

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jeannine B

Une écriture très originale ! Bravo l'artiste !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

J'aime vraiment votre univers @josé-fine.

Et ce poème ne fait que me le confirmer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites