Noran

Urgence du jour

Messages recommandés

Noran

 

je ne refuserai l'aurore
ni l'infini froissé par la foudre solaire
je ne puis
je le sais
demeurer
au puits des sombres sorgues
à rêver que je te rêve et encore
et encore
au feu d'un souvenir
qui se souvient sans cesse
jusqu'à n'en plus finir
de brûler
à l'ombre des nuits blanches.

  • Aimé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

Bienvenue dans cette communauté @Noran

Si le reste de vos poèmes est à l'aune de celui-ci, je crois que je vais prendre un grand plaisir à vous lire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
joailes

Le souvenir ... un thème si vaste ..! Celui qui, souvent, guide la plume ... 

"jusqu'à n'en plus finir
de brûler
à l'ombre des nuits blanches."

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Féludorée

Ce poème est une pure merveille ! C'est fou de pouvoir dire cet incessant et lancinant souvenir qui s'inscrit dans la longueur en si peu de mots. J'apprécie également le travail des sonorités : les f et s dans le second vers que l'on retrouve aux vers 9, 10 et 11 et les r aux vers 7 et 8.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Noran

Merci à chacun, à chacune pour ces mots si doux, qu'ils me filent la force de persévérer 🙂

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites