Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

Doit contenir au moins 3 caractères.

~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Aller au contenu

Salle comble


Joailes
 Partager

Messages recommandés

 

 

Une caisse au grenier s'ouvre comme un drôle de nénuphar

et un parfum de fleurs fanées prend à la gorge

s'entassent les trop tôt, les trop tard, des tickets de gare

sur les rails encore brûlants d'antiques forges

Un cheval mort sur un jupon mité odeurs de paille

des lettres jamais ouvertes, d'autres trop lues

une poupée nue aux yeux bleus qui a perdu la bataille

des jeux de société qui s'est perdue, des vaincus

Un flacon vide que l'on respire

a gardé les relents des amours du passé

si son verre est fêlé ce sont des éclats de rire

qui sont restés dans son goulot coincés

Un mécano rouillé où les doigts du père

venaient apaiser leur écume

et des soldats de plomb qui manquent d'air

pèsent comme des plumes

Toutes ces choses ont encore une âme

et sur les cicatrices ravivent des couleurs

comme des fils sur la trame

où tisse sans cesse l'araignée mélancolie-cœur

âcre-sucré où résistent les immortelles

coupées tant de fois sur les chemins 

mises en caisse comme de vulgaires attelles

pour soutenir l'hier  jusqu'à demain ... 

Si l'hiver est rude cette année, qu'après nous le déluge,

si la vie devient froide comme une caisse qui déborde

il restera toujours dans les combles cet éternel refuge

où l'on peut se pendre au chanvre d'une corde

 

(joailes – septembre 2022)

 

  • Top 10
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

×
×
  • Créer...