Jump to content
Notabene

iambe

Recommended Posts

Notabene

Bonjour à tous,

Est-ce que quelqu'un saurait illustrer ce qu'est un iambe ( Pied de deux syllabes, la première brève, la seconde longue.)? Je n'arrive pas à trouver d'exemple et cela m'intrigue.
 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Dans les formes de poésie scandée, comme en grec ou en latin, le pied ne correspond pas habituellement à une syllabe : il est plutôt une unité rythmique, comme le temps en musique. Celui-ci peut alors se composer de 2 syllabes, une courte suivie d’une longue (ïambe).

 

En français, l’ïambe est plus difficile à illustrer, tant le pied correspond à la syllabe et les syllabes sont assez homogènes (diphtongues brefs, plus de distinction claire entre syllabe brève et longue, peu d'accentuation). L'exemple le plus familier où le pied ne correspond pas à la syllabe est celui du e muet à la fin d'un mot : un pied peut alors être constitué de 2 syllabes, ici une longue et une courte (trochée). Si l'on prononce le mot "pieuse" sur 1 pied, on s'approche d'un ïambe, la première partie ("pi") étant brève et la seconde ("euse") plus longue. Mais une plus claire illustration est encore le mot "ïambe" lui-même, constitué d'une syllabe courte, "i", suivie d'une longue, "ambe".

Dans la poésie française, on n'utilise guère le terme qu'au pluriel, pour désigner des pièces lyriques.

Il apparaît que c'est le poète André Chénier qui en a donné le plus d'exemples

http://www.clioetcalliope.com/oeuvres/litterature/chenier/iambes.htm  

Share this post


Link to post
Share on other sites
Notabene

Oui, j'avais vu ces infos @joailes, mais il n'en demeure pas moins que je n'ai pas compris par A + B, ce qu'était un iambe, j'aimerais bien avoir un exemple concret.
Un iambe = pied de 2 syllabes, une courte, une longue. Sachant qu'un pied est grosso-modo 2 syllabes, cela signifie quoi pour un iambe?
J'ai beau lire des poèmes d'André Chénier, je ne suis pas sûre de comprendre la notion.

Dans ce poème-là (d'André Chénier donc), où sont les iambes? :

" sa langue" par exemple?

"ses veines" ?


« Sa langue est un fer chaud. Dans ses veines brûlées
Serpentent des fleuves de fiel. »
— J’ai, douze ans, en secret, dans les doctes vallées,
Cueilli le poétique miel.
Je veux un jour ouvrir ma ruche tout entière ;
Dans tous mes vers on pourra voir
Si ma Muse naquit haineuse et meurtrière.
Frustré d’un amoureux espoir,
Archiloque aux fureurs du belliqueux ïambe
Immole un beau-père menteur ;
Moi, ce n’est point au col d’un perfide Lycambe
Que j’apprête un lacet vengeur.
Ma foudre n’a jamais tonné pour mes injures.
La patrie allume ma voix ;
La paix seule aguerrit mes pieuses morsures,
Et mes fureurs servent les lois.
Contre les noirs Pithons et les Hydres fangeuses,
Le feu, le fer, arment mes mains ;
Extirper sans pitié ces bêtes vénéneuses,
C’est donner la vie aux humains."

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Il s'agit de "rythme iambique" c'est à dire les plus proches de la langue parlée, (importants au théâtre, par exemple) Pour moi, il s'agit plutôt dans ce texte, de "J'ai" "douze ans" "en secret" ..." dans les doctes vallées, cueilli le poétique miel" ... Mais voyons plutôt ce qu'en pensent les autres. @Féludorée par exemple ..?  

 

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

@Féludorée sera assurément meilleure que moi pour répondre à ce genre de questionnement. Pour ma part, je passe mon tour ici 🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Sinon, on appellera Vicky ... 😉 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Notabene
il y a 17 minutes, joailes a dit :

Sinon, on appellera Vicky ... 😉 

C'est qui Vicky?
 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

 

 

 

🙂 c'est Vicky Pédia ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Notabene
il y a 17 minutes, joailes a dit :

 

 

 

🙂 c'est Vicky Pédia ...

😂 Elle n'aura pas la réponse que je veux. J'ai plus confiance en @Féludorée

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Féludorée

Je vous explique ça demain, promis ! Là, il se fait tard et mes neurones ont pris leur "iambes" à leur cou... 🤣 (ok, je sors !)

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

@Féludorée On ne dira pas que ça nous fait une belle iambe 😉 On attend donc tes éclairages ! 🙂  (tu es rentrée ? 😂)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Féludorée

Mes ïambes m'ont ramenée vers vous avec un peu de retard... Désolée !

 

@joailesa déjà bien expliqué. Effectivement, le ïambe en versification française ne fait pas beaucoup de sens puisque nous n'avons pas une langue accentuée comme le grec et le latin ou encore l'allemand et l'anglais. Je l'enseigne toujours en allemand mais jamais en français. Mais comme je sais, @Notabene, que tu maîtrises bien l'anglais, je te mets l'exemple le plus utilisé pour t'illustrer la chose :

 

 A horse! A horse! My kingdom for a horse (Shakesperare, Richard III)

 

Les syllabes non soulignées sont courtes, les syllabes soulignées sont quant à elles longues. Dans ce vers, tu as donc 5 ïambes. Mais tu vas me dire, oui mais en français, ça donne quoi ? Chénier, tout ça, tout ça. Minute papillon, j'y viens.

 

Le ïambe n'est pas seulement un pied composé de deux syllabes. C'est aussi une "pièce satirique virulente, composée de vers alternatifs de douze et de huit syllabes, avec croisement de rimes". (Source : http://www.cnrtl.fr/definition/ïambe). Et c'est le cas des ïambes de Chénier. Regarde de plus près l'extrait que tu as cité et tu verras que la définition colle parfaitement. Ce n'est d'ailleurs pas Chénier qui a appelé ses poèmes "iambes" mais son premier éditeur (cf. Martinon, Philippe. Les strophes - Étude historique et critique sur les formes de la poésie lyrique en France depuis la renaissance. Slatkine Reprints Paris, Genève. 1989 : p.143) Chénier n'a fait que rapprocher son travail aux ïambes d'Archiloque (cf. le passage que tu cites plus haut). C'est pourquoi il ne faut pas chercher des ïambes dans le sens premier du terme dans le ïambe (type de texte) que tu cites. C'est aussi simple que cela !

 

Très honorée de votre confiance !

 

  • Aimé 1
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Notabene

Merci beaucoup beaucoup pour tes lumières @Féludorée! Si je ïambe, ce sera donc en anglais 😋

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Merci Féludorée pour cet éclairage très clair ! 🙂 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...