~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

Doit contenir au moins 3 caractères.

Aller au contenu

D'amour et d'idéal


Marc Hiver
 Partager

Messages recommandés

Avec mon baluchon d'amour et d'idéal

J'avais repris la route escarpée et sauvage

Qui mènerait tout droit au pays de santal

Où le parfum se mêle à un tendre ramage.

 

Au loin, crêpés de blanc, des sommets de vertu

Semblaient trop éloignés pour un être fugace,

Mais moi je devinai — à ce qu'il m'apparut —

Que c'était à portée de mon esprit sagace !

 

Le soleil se coucha et je vis mille étoiles

Harmoniser leur feu afin que l'on saisît,

D'un tas de chair et d'os, qu'il y va de la moelle

Dont on crée l'homme libre en sa pure utopie.

 

Je revivais alors une folle genèse

Faite de sentiments d'une âme sans contrainte

Et pourtant solitaire et même mal à l'aise,

Car je sentais en moi le début d'une plainte.

 

Lors, une créature en ses rondeurs exquises

Sortant de nulle part offerte aux quatre vents

Chanta sa mélopée digne d'un Heurtebise

Cet ange si propice à tout rapprochement.

 

La fusion totale y dura mille jours.

De nos corps en émoi jaillissaient tant de nains !

Du moins on y a cru jusque dans les faubourgs

De la Jérusalem céleste à toute fin.

 

Voilà, tu l'as compris, comment j'élevai femme

Dans une parousie à l'acmé de l'instant

Suspendu au son clair d'une harpe où se pâme

L'innocence torride accrochée aux amants.

 

Depuis nous honorons pour repeupler la terre

La vive effervescence engendrant, infinis,

L'ailleurs sans frontières et vesprée du tonnerre

Transportant le midi au-delà de minuit.

 

Modifié par Marc Hiver
  • Top 6
  • Rire 3
  • Surpris 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

×
×
  • Créer...