Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Aller au contenu

L'homme qui plantait des arbres


Sophie
 Partager

Messages recommandés

Des vers hétéro-syllabiques (12 / 9)

 

Le ciel limpide a séché ses larmes grenat

Dans l'obscurité du jour défait

Sur les rives d'or oublieuses de ses bras

Où se meurent les serpents drainés

 

Le banc de sable peiné s'évanouissait

Mais de ses mains les arbres perlaient

Qui de leurs longues griffes repoussaient le lit

Sur l'île affouillée de Majuli

 

Le soleil ébouriffait ses plumes lustrées

Dans les frondaisons entrelacées

Que la brise caressait de ses doigts prestants

Dans le bruissement des ors du temps

 

A la lisière de la douce éternité

Les fragrances exhortaient la vie

Qui privée de ses terres cherchaient un logis

Désemparée dans les champs de thé

 

Les biches mirent bientôt bas dans la forêt

Dans le concert des âmes troublées

Où les rêveries des arbres s'illuminaient

Sous le frôlement des éléphants

 

Terre nous t'appartenons encore et toujours

Des poussières nous redeviendrons

Des étoiles nous fûmes un jour

Sur les larmes du temps oublieux nous voguons

 

 

Ces vers sont un hommage à Forest man, l'homme qui en inde, sur l'île de Majuli créa une forêt pour sauver son île de l'érosion.

Et si notre survie dépendait des arbres?

Si un homme peut créer une forêt, pourquoi les états ne peuvent-ils pas en faire autant?

 

  • Top 7
  • En accord 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

×
×
  • Créer...