Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Aller au contenu

Flash-back cicatriciel


Seawulf
 Partager

Messages recommandés

 

« La colline où nous errons est dans l’ombre

Mais l’autre côté porte encore le jour » Catherine Pozzi     

                       

Ellipse de temps, pas si sûr !

Les fracas de guerre remontent,

L’odeur des presque morts

Médailles à titre posthume

Les trépassés nous hantent

À la Une de nos petits déjeuners

Des fils de pères s’en vont

Des fils de mères ne sont plus !

Des prières s’élèvent

Seules les infirmières restent

Près des mourants

Non loin des futurs mourants

Et des ex-morts ;

Elles sont là, toujours

Et demandent que la guerre cesse.

Seigneur ! Faites qu’ils reviennent.

 

Une cité tombe, une cité pleure…

Les putains se rhabillent…

Les morts n’entendent plus

Ils attendent qu’on les tire de là

Et pour les moins chanceux 

Qu’ils soient reconnus de Dieu.

La ville n’est plus qu’une ombre,

C’est une plaie béante … Rouge sang.

 

Ondes FM

Rythms and blues

« Ici Chek-point Charlie, à vous… »

Chevaux de frise, hérissons d’acier, barbelés

Autant de no man’s land, de barrières,

De solides stupidités d’idéologies périssables

Aux murs des incompréhensions.

La bêtise haineuse transpire.

 

Des fumées émollientes couvrent la ville

Aspirées par des poumons fatigués

De dormeurs apatrides aux visages chaulés de lune.

Vaccinez les morts, préservez les vivants !

 

Dieu s’alanguit au mur des lamentations humaines

Désespérément, il cherche le prochain du prochain

Au cœur des vicissitudes ordinairement quotidiennes.

Il aimerait croire ne serait-ce que pour les défunts

Qu’enfin leurs âmes reposeront en paix

Eux qui la cherchèrent si longtemps, et avec tant d’avidité.

Alléluia, alléluia…

  • Top 11
  • En accord 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

×
×
  • Créer...