Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Aller au contenu

Tes yeux (II)


Frédéric Cogno
 Partager

Messages recommandés

Parfois je vois surgir d'antiques candélabres,

De sinistres couloirs lustrer le gris des marbres,

Épitaphes tremblantes entre la flamme et l'ombre

Qui déjouent les secrets sous tes paupières sombres.

Pudiques rendez-vous pour les pilleurs de tombes...

Jadis riche récif, aujourd'hui jeune combe,

Où le ruisseau se perd sous la mousse des bois,

Où se cache à l'abri au pied d'une paroi,

Tout près de l'eau qui dort dans quelque antre effeuillé,

La sépulture d'or et le glaive d'acier

D'un morne roi maudit par les lunes d'airain,

Ô géode ! Ode aux ombres et aux laudes d’Ondin !...

 

Ô maillage insensé de plaintives lueurs

Et d'oraisons célestes quand novembre se meurt !...

Couvée d’astres lippus ! Chatoiement des présages !

Entrelacs des rosées caressant les sillages !

Savent-ils émonder l'épave de cristal ?

L'euphorie des flambeaux ? L'archange minéral ?

 

Belle éperdue, louant un exil aurifère ;

Ton regard, congédie le môle, en solitaire...

Ô rivage lointain ! Mosaïque infinie !

Dans une barque bleue, vers un ailleurs chéri,

Tes yeux font l'océan, gercent de lourds rivages,

Comme si tes pensées craignaient l'affreux naufrage,

Comme une âme en émoi anticipant sa perte,

Se verrait trop penchée ceinturée d'algues vertes...

Orage en goémon, éclair en pierre d'eau,

Malgré le vil écueil, tes yeux gagnent l'îlot,

Un atoll platiné serti d'aigues-marines

Et d'écume dentelle ornée de perles fines.

 

A suivre...

 

  • Top 9
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

×
×
  • Créer...