~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Aller au contenu

Un voyage sans retour


Jean Luc
 Partager

Messages recommandés

C'est un voyage qui se prépare... Ivre d'eau de mer, Paul se tient prêt devant la proue d'un trois-mâts. Des scories d'or limpides parsèment la rive sous un soleil éblouissant.

Elle : Ce sont des larmes de tristesse que je t'offre !

Lui : J'ai soif et j'ai faim de toi, mais je veux ces fourrures d'animaux qu'on trouve « là-bas » pour te les rapporter.

« Là-bas » des anthropophages ont les dents aiguës comme des pointes de lance, et des phoques dirigent des symphonies d'écume autour desquelles des goélands planent avec aisance. On peut, dit-on, voir ces oiseaux, et même toucher leurs pattes palmées et leurs plumes huilées, dans les livres de voyage de la bibliothèque du navire.

Voici venir le moment que certains redoutent autant que d'autres l'espèrent, c'est le grand départ vers l'inconnu. On ira jusqu'à la banquise glaciale, là où le plus timoré d'entre tous n'osera pas poser le pied le premier. L'équipage resplendit avec ses boutons dorés et des demoiselles blondes s'épuisent blêmes de peur, l'aventure fait peur. Soudain le quai tarde à les rattraper. Et l'instant qui les en séparait s'éteint dans la nuit comme la flamme d'une bougie.

Les deux amants ne comptent plus les heures passer chacun de leur côté. Lui, monte au ciel couché sur ses jambes. Elle, voit ses larmes tomber sur la page blanche de son futur. La mort ouvrit les yeux en verrouillant la porte d'un passé révolu. Le bateau chavira, Sylvie se noya dans ses pleurs.

  • Top 5
  • Merci 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

×
×
  • Créer...