Eathanor

Les papillons crépusculaires

Messages recommandés

Camine

En perdre les mots...osmose de mots et d'images!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédéric Cogno

Une sorte d'apologie du désespoir. Ferré y puisait sa force et sa verve poétique comme vous. Le final grandiose.

Bravo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Seawulf
Posté(e) (modifié)

Abîmes crépusculaires aux papillons tentaculaires. Réminiscences de douleurs blafardes aux mots "scalpel". 

Modifié par Seawulf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
joailes
Il y a 6 heures, Eathanor a dit :

Sous le fumier des jours baveux,

J'aime tout, sauf cette phrase. Elle est trop violente par rapport au reste. Peux-tu l'effacer ? 😉 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yguemart
Il y a 7 heures, Eathanor a dit :

Des bouts de toi
          Comme des veines dans le marbre brisé.

@Eathanor De magnifiques images exprimées. J'aime particulièrement celle citée ci-dessus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
N'Silina

Vos poèmes sont pour moi une véritable musique qui à la fois nous brise, nous désarme, et en même temps par leur somptuosité, chatoient d'un baume exquis...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Medualc

En guise de commentaire, je vais me contenter de relire votre poème. ( Ce qui est un compliment).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

Juste un grand merci à vous tous pour vos retours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites