~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Aller au contenu

Messages recommandés

 

 

Jourdain inconsciemment, utilisait la prose

L’analogie elle-même aujourd’hui fort présente

Est-elle saisie au fond ? Belle amante,

Outil de l’écrivain, n’est-elle qu’une chose

 

Parmi d’autres outils, virgule et parenthèse  ?

Si l’on s’y penche un peu, le vertige vous prend

Car elle bénéficie d’ouvrages bien savants

Qui remplacent, je crois, des dizaines de thèses.

 

En tous cas l’approcher n’est pas mince affaire

Car son riche concept apparaît hermétique

Et exige, dit-on, une herméneutique

Aristote, Parménide s’y essayèrent.

 

 

Expliquant sa fonction surtout de transgression

Comme un pont  interdit reliant deux frontières.

Le semblable parfois épousant son contraire

Telle l’incontournable grotte de Platon.

 

Ressemblance et dissemblance donc réunies

Pour les faire habilement correspondre

Et même les pousser jusqu’à les confondre

Pour mieux ajuster les rapports qui les lient

 

Rapports de deux parties s’associant à un tout

Intermédiaire actif allant à l’univoque

Pour semer sur sa route le clou de l’équivoque

A est à B ce que C est à D. Voilà tout.

 

Voilà tout ? Cela est vite dit mon Prince

Car l’analogie a des vêtements plus amples.

Comme en témoignent de multiples exemples :

Ainsi faire que « l’un » et le « tout »  soient complices

 

Ave elle, la théologie fit tapage

Pour ramener le ciel au niveau des humains

Sans toutefois briser la force du divin

Fini et infini faisait ainsi ménage.

 

Longtemps asservie aux questions religieuses

Elle est avec Leibniz celle de la raison

Moins de métaphysique, plus de comparaisons

Qui s’éloignent de Dieu et des intentions pieuses.

 

Les relations réelles des choses existantes

Qualité et quantité  entrent en compétition

Elles provoquent même de belles oppositions

Ricoeur, Cassirer  ont des vues divergentes

 

Allégorie, symbole, on la tire en tous sens

Les philosophes l’on reconstruit en savant

Pour créer des rapports entre deux éléments

Pourtant opposés : immanence, transcendance !

 

Aujourd’hui elle n’est plus cette clef mystérieuse.

Qui ouvrait l’horizon sur la métaphysique

Mais elle reste un outil aussi fantastique

Dont se sont emparés les poètes. Audacieuse,

 

Métaphorique, elle va aux similitudes

Accroche les imaginaires en surchauffe

Et donne libre cours aux rêves en débauche

Qui n’en finissent pas de folles attitudes.

 

Induction déduction font partie de ses armes

Toutes les sciences en ont largement usées

Tant son pouvoir d’accorder les opposées

Fourmille de possibles. Certains s’acharnent

 

A en explorer les nombreuses facettes

Ici je n’ai frôlé qu’un peu de sa richesse

D’autres diront que c’est avec rudesse

Que j’ai tenté en vain de faire l’ exegète.

 

  • Top 5
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...