~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Aller au contenu

Intime réveil oasien


Messages recommandés

Ouintenabdel

Dès potron-minet, je rouvre les yeux au-dessus du parchemin des cieux.

Etoiles qui s’enfuient.

Etoiles qui frémissent.

Etoiles dont le frou-frou se mêle au bruit des ailes des moineaux matinaux.

Volatiles frêles  qui frôlent le galbe du sein bleu du firmament.

À l’aube, les étoiles s’éteignent toutes une à une, éclaboussées par la sève du jour.

Rosée, opales qui scintillent parmi la mousse aux couleurs du printemps.

Je n’ai d’yeux que pour les astres lactescents qui ainsi jonchent notre jardin.

Sur la véranda jouxtant mon humble demeure, badigeonnée à la chaux vive

Et que les mouches,

Éblouies par la blancheur des murs,

N’approchent guère,

Je fais ma prière fervemment, tourné vers l’Est.

Les mains jointes vers le ciel

Je remercie Dieu pour ces joujoux puisés dans la nature,

Trésors de la nuit, étalés au grand jour sur la nappe verte

Qui court  devant mes pieds nus.

Soudain, une odeur de thé à la menthe

Frôle mes narines.

Et je vois alors surgir de l’ombre

Ma douce moitié,

Pleine de grâce,

Belle comme le jour

Qui s’avance vers moi.

Un large sourire illumine ses lèvres purpurines.

Elle tient un plateau ciselé où trônent deux verres emplis d’un succulent breuvage.

Des deux gobelets, gage d’amour éternel,

s’échappent en volutes deux minces filets de vapeur

Qui se joignent en forme de cœur.

 

  • Top 13
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...