~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Aller au contenu

Nuit marseillaise


Messages recommandés

Diseuse lunaire

Sens ou recherche

penchée, à demi repliée

Je me précipite sur mon premier verre

 

Précipice, abime, à flanc

A feu et à sang

 

J’ai chargé mon cœur de pluie, les rues fraiches

d’eau sale,

nausée abondent

 

Mes rires roulent sur les pavés

Cette nuit me nuit

 

Lignes blanches sur fond noir

accélère ce pouls de cœur

Je ne l’entendais plus sous le cliquetis des voix

 

 

Ville millénaire,

Combien de femmes à genoux as-tu effleuré la joue ?

Cette caresse brutale qui cherche à grandir et manger la vie de tes avenues

 

Lumière cru, hommes aux regards perfides

Pupilles dilatés cherchant à ne plus confondre

rosée et larmes

 

Minutes perdues au coin de chaque sourire,

je m’assoie

Vos masques fantôment devant vos grimaces,

votre reflet dans une boisson,

mensonges

 

Oiseaux matinaux, mouettes bruyantes

 

Clairon de nouvelle vie d’hommes rangés

Ce matin

 Tables géométrique quasi mathématique

 

Indéchiffrable.

 

Chanteuse de caniveau

 J’ai tant cherché à noyer

  l’écho de ces nuits

 Troubles sont les eaux qui ruissèlent en moi

Comme les grasses villes que

 j’habite

 

Je manque cruellement de lucidité

Lucioles et fées vertes

Cessez !

Cessez de vibrer en moi

 

Marseille, libère moi

 

 

 

 

 

  • Top 10
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Comité de rédaction a épinglé ce sujet
  • Comité de rédaction a désépinglé ce sujet
×
×
  • Créer...