~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Aller au contenu

Tu pars


Messages recommandés

Frédéric Cogno

Ainsi donc tu t’en vas, ô pétale envolé !...

Le printemps nous revient royal et exauceur,

Nous restons tous pensifs à cette triste idée

Qu’en comptant ses sujets, il lui manque une fleur.

 

Jeune fille en corolle aux longs cils de la nuit,

Rutilante de cœur sous ses sépales d’ambre,

Petite fée des bois, des jardins, des prairies,

Avant ce souffle épars pour un val, une treille,

Nous n’oublierons jamais ce cadeau doux et tendre :

Ton parfum d’azur frais qu’on garde sous l’oreille. 

 

  • Top 9
  • Merci 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...