~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Aller au contenu

Splendeur


Daubelaire

Messages recommandés

Au pays lacustre qu'effleurent les roseaux,

Les montagnes embuées se fardent de rose

Lorsque l'aurore se défait de son berceau

Sous l'oeil maternel d'une lune presque close.

 

Un fragile esquif encore imprégné de noir

Fleurit son sillage de vagues aux ourlets d'or,

L'onde transie revêt une robe de moire

Qui tour à tour éveille le jour puis l'endort.

 

Des essences jusque-là inhumées s'élèvent

Dans les arbres camards pour que coule la sève

Qui apprendra aux bourgeons la langue des fleurs.

 

De toute part l'oiseau s'allège de romances

Tandis que le poète se leste de démence

Devant ce qui le sépare de la splendeur.

  • Top 9
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Eathanor a épinglé ce sujet
  • Eathanor a désépinglé ce sujet
×
×
  • Créer...