Jeannine B

La parole des mots

Messages recommandés

Jeannine B

J’ai tellement entassé de mots
Sur les bords vierges des pages
Que des lettres en corolle
S’étoffent en robes noires
Sur des étendues limpides et lisses
Où mes doigts vaillants s’enhardissent
À pétrir leur charmant florilège.


J’enfante maintenant des signes printaniers
Que les fleurs des pommiers
Dispersent aux quatre vents
En s’envolant vers l’immensité angélique.


J’ai tellement bercé le lit de l’alphabet
Que la rondeur des voyelles
Roulent sur le grain de ma peau
Comme l’infini d’un livre ouvert
Sur le feuillage verdoyant de mon être
Qui tremble à l’approche du songe espéré
Sous les paupières baissées.


J’engendre désormais des bourgeons de rosée
Et mon regard s’abreuve au lait du jour
Pour s’évader de mes rêves
Dans la nudité crue de l’heure première.


J’ai tellement vécu le trait esquissé
D’une main malhabile
Que je réapprends sa ligne parfaite
De sa pointe effilée jusqu’aux courbes charnues
Dans ses contours lourds de sens
Et ma bouche ouverte
Explore ses soupirs inachevés.


Je compose ainsi la prière flamboyante
De ce gué qui franchit la vérité joyeuse.
La parole surgit sur le fil de ces mots
Aux lettres emmêlées d’échos, d’infinitude.

 

2015

  • Aimé 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

Vos mots entassés engendrent bien des poèmes 🙂 

 

Il y a 1 heure, Jeannine B a dit :

J’ai tellement bercé le lit de l’alphabet
Que la rondeur des voyelles
Roulent sur le grain de ma peau

Cette image est particulièrement bien trouvée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yguemart

@Jeannine B Merci pour ce bel entassement sur le bord de la page !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites