Jump to content

Le cellier des cœurs solitaires


Recommended Posts

Mohand

Cette soif qui se dessine avec toutes ces émotions. 

 

Même les choses ont une âme quand il s'agit d'aimer. 

 

Voilà ce que votre poème m'a inspiré.

 

Merci.

Edited by Mohand
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Darius

Avant d'être solitaire les coeurs ont subi bien des vicissitudes, 

Failles, ravines ces amours qui se heurtent aux lignes brisées et à l'usure du temps, ne résisteront pas.

Seuls quelque souvenirs fanés leur permettront de survivre.

 

Eathanor ne plonge pas dans l'optimisme avec ces quatrains empreints de mélancolie.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Mercoyrol

De superbes images au service d'une passion surannée. Regrets, abandon et amertume d'un amour finissant y sont évoqués avec une puissance peu commune ! Merci @Eathanor pour ce "cellier des cœurs solitaires" écrit avec une si belle plume.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Seawulf

Extraction noire du cellier "des cœurs solitaires". De la difficulté de trouver "l'Autre" et de le garder. Des mots "scalpel", comme pour exorciser les maux.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Moïse

A la recherche de l'autre ou de souvenirs qui s'y rapportent, ainsi chaque objet présent quand l'émotion résonnait, reste chargé encore un peu, beaucoup, passionnément ! Un bien joli texte, merci du partage. 

Edited by Moïse
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Lastcap

Quand 1 se transforme en 2, il reste la solitude...et de bons souvenirs. 

Des vers ciselés qui laissent comme un vide sous les pieds.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Dans un cellier souvent vieillissent de vénérables bouteilles de vin...On entrepose pas ici, on ne stocke pas, "cella" en latin c'est la loge. Loger des cœurs solitaires comme des grands vins ça me plaît assez.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Ouintenabdel

Les mots à la rime «  nocturnes » et « fauves » font penser au film de Cyril Collard  Les nuits fauves. Ce que confirment d’autres mots à la rime : « ébats », désir », « baisers ». De belles trouvailles rhétoriques : l’oxymore « haillons de blancheur ». Les prépositions : « dans » (trois fois employées en position d’anaphore), « sous », « au fond » exprimant la profondeur évoquent le cellier, synonyme de cave. Très belle réussite sans flagornerie aucune (rire).

 

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
O Salto

A l'auberge d' Eathanor je passerai encore boire les vins amers, m'enivrer de la solitude des mots !

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...