Jump to content

Les affres du poète


Recommended Posts

Je m’emberlificote à retrouver ton sens

De l’embrouillamini dans lequel tu t’engages

Vers tarabiscoté qui surgit dans la page

Et vient tarabuster mon souci d’élégance 

 

Tout ce salmigondis de rimes en puissance

Et ce galimatias qui revient à la charge

Crainte du pataquès se glissant à la marge

Vous qui m’interloquez par votre outrecuidance 

 

Je me sens serviteur devant votre arrogance 

Verbes dominateurs qui me forcent la plume 

En taillant mon poème à l’égal d’un costume 

 

Dans lequel à l’étroit j’écris la poésie 

Contrainte et contenue par le flot d’indigence

De mon vocabulaire et son impéritie 

 

  • Aimé 7
Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Un poète qui a mal au ventre a sans doute consommé trop de mots indigestes. En Provence on lui dira: -Allez pète un coup et puis ça ira mieux!

  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
Le 16/09/2020 à 04:16, Jeep a écrit :

Je me sens serviteur devant votre arrogance 

Verbes dominateurs qui me forcent la plume 

En taillant mon poème à l’égal d’un costume 

 

Dans lequel à l’étroit j’écris la poésie 

Contrainte et contenue par le flot d’indigence

De mon vocabulaire et son impéritie 

 

Coup de coeur pour ces mots !

Tailler un poème à l'égal d'un costume, pas simple, et si charmant...

Merci @Jeep pour ce plaisir de lecture !

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...