Jump to content

A une dame sympathique


Recommended Posts

Maxence

Cette fois, je ne parlerai pas arithmétique
Quoique... le savais-tu que, dans cette mathématique,
Lointaine de l'abstraite analytique, se cache un coeur pur.
Dans une coque discrète pleine de fruits mûrs,
Ils dorment, naturels, comme de rien :
Des nombres d'une fermeté... à en croquer.
Oh, qu'ils sont contraignants à utiliser
Mais qu'est-ce qu'ils sont sympathiques une fois siens.

Tu vois, c'est en cela que je rapproche - sans les confondre -
Les nombres dont je te parle et l'amour qui me fait fondre.

Tu me diras que nous ne sommes pas nombres
Qu'on ne devrait voir, de l'arithmétique, pas même l'ombre...
Mais pourtant, je suis sûr. J'ai compté - juste un peu -
Et je crois bien, madame, que nous sommes deux.

Me voilà pris pour un fou
A écrire pour une femme
Mais en pensant - surtout -
A l'arithmétique de nos âmes.

Edited by Maxence
  • Aimé 3
Link to post
Share on other sites
Seawulf

Excellent texte, audacieux à l'écriture fine, qui tente un rapprochement entre les froides mathématiques et une "âme sœur" au cœur sympathique !

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

Un poème original qui réussit le tour de force d'insuffler de l'arithmétique dans les âmes.

Dès lors, une question se pose. Lorsque deux cœurs s'emballent sous les feux de l'amour, savent-ils encore résonner sans erreur dans les poitrines ou bien les métronomes qu'ils sont oublient toute logique pour battre la mesure ? 😉 

  • Aimé 1
Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Tout devient mathématique ou presque...Existe-t-il une équation du sentiment? En tout cas, l'amour physique sera à coup sûr géométrique!...

Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...