Jump to content

L'Évadée du Harem


Recommended Posts

Moïse

Il est rare que la foudre frappe deux fois au même endroit, mais cette fois-ci en un seul éclair l'odalisque fut libérée. Joli texte 

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Seawulf
Le 01/09/2020 à 03:37, Kanth a dit :

Alors elle est venue ce soir

L’orage s’annonce sublime

Enfin elle danse avec l’espoir

De ne plus être une victime

Et que les siens soient épargnés

Elle volte et l’air, soudain, vibre

Son bras se tend au ciel igné

Eblouissement !… Elle est libre

 

 

Epilogue

 

Un eunuque vit au matin

Le corps foudroyé de la fille

Et fasciné par son destin

Fit faire un don à sa famille

Je reprends la formule de @Jeep

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Très joli tableau où Ingres aurait sans doute perdu son regard. Un grand bravo Kanth!

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Kanth

@Jeep, @Moïse, @Mercoyrol, @Seawulf, @Camine, @Joailes,  je vous remercie du fond du coeur pour vos compliments qui me touchent beaucoup. J'ai un faible pour ce texte, ayant longtemps cherché comment évoquer ces femmes oubliées et souvent traitées par les orientalistes comme des silhouettes lascives sans identité. J'ai essayé de faire passer un peu d'humanité...

 

@Frédéric Cogno, merci beaucoup pour cette remarque flatteuse, c'est vrai qu'Ingres a plus que tout autre dépeint les odalisques. J'avais aussi en tête depuis longtemps un autre tableau dont j'avais perdu le nom de l'auteur et que je viens enfin de retrouver sur internet : « Le choix de la favorite ou l'inspection des circassiennes », de Gulio Rosati, qui peut aussi illustrer ce texte.

Link to post
Share on other sites
Lina

Une vision humanisée et touchante de l'esclave de sérail, portée par une magnifique écriture.

A lire , sur ce beau sujet, le roman de Fayçal Bey, La Dernière Odalisque, où l'auteur raconte l'incroyable destin de sa grand-mère, Safiyé.

 

 

image.png.0ba03600d887ecd5ab3827b5dc326c69.png

                Odalisque - Jules Joseph Lefebvre - 1874

Link to post
Share on other sites
Kanth

Merci @Eathanor . C'est vrai que la poésie est pour moi plus un mode de voyage que d'introspection (mais j'aime aussi les poètes qui savent exposer leurs sentiments avec talent et les envie un peu...).

 

Je vous remercie @Lina, de me faire découvrir ce roman que je ne connaissais pas. Et de mettre en avant ce beau tableau de Lefebvre, l'un des maîtres des nus féminins (son extraordinaire tableau sur lady Godiva m'avait beaucoup impressionné lorsque j'étais adolescent !).

 

C'est très aimable à vous @Mohand, merci pour votre passage.

 

Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...