Jump to content

Presque une fresque


Recommended Posts

Joailes

 

 

Ton visage pleut

sur les herbes hautes

et revient l'odeur de terre mouillée

qui prépare l'automne

et les chemins de solitude

qui vont bientôt tendre leurs bras

 

La maison sur châssis

aux gouaches vives

bâtie de passions et de larmes,

abandonnée dans les acalyphas

avec sa longue table déserte

et ses lits vermoulus

où le temps s'est perdu,

n'est plus qu'apparence

 

La nuit a tendu

sa toile démesurée

sur le jardin sauvage

où un saule muet

désespère

 

Sous son corset de soie,

une unique rose

agonise

au soleil émacié bleu et froid

 

Au fond d'un flacon, où l'eau métamorphose

le rouge en noir,

un pinceau se repose ….

(J.E. Août 2020)

  • Aimé 9
Link to post
Share on other sites
Jeep

De bien jolis vers d’une mélancolie certaine, et merci pour les acalyphas qui viennent enrichir mon vocabulaire botanique!

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Moïse

Quel beau poème, quelle belle toile et la chute au pinceau qui se repose, comme on pose sa plume au poème achevé, superbe !

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Darius

Joailes votre titre est particulièrement bien choisi, ces vers descriptifs et sensibles seraient pour un peintre une ligne de conduite pour un fort joli tableau..

Mais ce chemin de solitude et cette rose qui agonise ternissent de mélancolie le tableau.

Joailes, lors d'un précédent poème  que j'avais déposé, vous aviez commenté "beau mais triste", je vous retourne le compliment.

On a envie de vous  prendre par la main et de vous aider à effacer certains souvenirs qui font pleurer votre âme.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Lina

bonjour @Joailes

Un coup de coeur pour cette douce mélancolie que vous distillez, elle imprègne toutes les fibres, celles des herbes, des fleurs, de la toile , des poils du pinceau, celles, si sensibles,  de l'âme et j'ai aimé voir poindre le temps de l'automne et du repli sur soi dans ces vers : " et les chemins de solitude qui vont bientôt tendre leurs bras"!

C'est un grand plaisir toujours renouvelé de vous lire 😊

 

 

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Danivan
Il y a 12 heures, Joailes a dit :

Sous son corset de soie,

une unique rose

agonise

au soleil émacié bleu et froid

 

De très beau vers qui, comme tout le poème, distillent une douce mélancolie qui va droit au coeur du lecteur. Et merci pour ces acalyphas que je découvre grâce à vous !

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Eau de brume

C'est le jardin sauvage de ton âme que tu peins avec tant de grâce et de subtilité. Un grand coeur

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Très joli tableau encore évanescent d'une petite mélancolie mélangée à la fleur d'oranger. Bravo Joailes!

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Seawulf

Un très joli  texte poétique  brodé à l’observation des choses de la vie. Des mots velours aux yeux chagrins.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Kanth

Qu'est devenu le peintre qui vivait là, dans ce charmant refuge abandonné ? Le pinceau est peut être délaissé mais la plume a bellement pris le relais, avec ce texte doux et triste comme un automne solitaire. J'ai beaucoup aimé, tout simplement.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
×
×
  • Create New...