Jump to content

Recommended Posts

Lina

Bonjour @jeep, ce que j'aime dans vos écrits, c'est cette intensité qui transparait avec laquelle vous prenez soin de profiter de chaque chose, ce "carpe diem" comme un credo !

Encore une très belle lecture 😊

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Eau de brume

J'aimerais lire ce poème chaque matin,pour accueillir le jour,l'esprit serein. De tout mon coeur.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Darius

Un très beau sonnet de Jeep qui donne bien l'ambiance de ce début de journée où l'aube hésite entre lumière et ombre, où les bruits feutrés font se faire plus sonores et où l'esprit encore chargé de sommeil, va reprendre pied dans le monde d'autrui.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno
Il y a 6 heures, Jeep a dit :

Avec l’aide des mots je rentre en communion 

J'aime beaucoup ce vers. Joli sonnet.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Jeep
Il y a 3 heures, Kerlann a dit :

Hélas ! et j'ai lu tous les livres. - Fuir ! là-bas fuir !

Merci pour cette référence mallarméenne!

Link to post
Share on other sites
Mohand

le lever du jour est lui même un poème.... de la nature. Le vôtre se confond avec lui.

Un très beau texte.

 

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Moïse
Le 20/08/2020 à 15:11, Jeep a dit :

Je guette les instants où s’arrête incertain

L’intervalle en suspens posé entre deux trilles

Un sonnet des plus délicieux et un faible pour ces vers ci dessus ! un coeur fatalement !

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Mercoyrol

Et oui, le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt. Votre sonnet, très agréable à lire, permet de réconcilier les adeptes du soir et des grasses matinées à ce petit matin.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Vianney Roche-Bruyn

Un sonnet irrégulier touchant par sa douceur, qui nous partage un moment d'inspiration. Merci pour cette profondeur et cette puissance évocatrice.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Seawulf
Le 20/08/2020 à 15:11, Jeep a dit :

Je me tiens solitaire à l’écoute des rues

Elles hésitent encore à rompre l’harmonieuse 

Indécision de l’heure où la vie retenue

 

Va bientôt m’envahir de sa force impérieuse 

Avec l’aide des mots je rentre en communion 

Et célèbre le jour qui pointe à l’horizon 

Un sonnet de toute beauté. Les silences du petit matin sont souvent inspirants.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...