Jump to content

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Today
  2. Mohè

    L'épouvantail

    Sublime... Un coup de coeur et pas des moindres ! "le coeur à l'abandon taché par les cerises" "le veuf d'une fleur qui s'en ira éclore" "me coudre à la lune" bref, j'arrête, trop de belles choses !
  3. Mohè

    à la chaleur des pierres

    J'aime beaucoup votre poésie, vous savez écrire de tout. Ca m'impressionne ! Encore une fois, c'est un rendu vraiment agréable à lire, je me suis sentie bercée et en sécurité, entourée de vieux murs de pierre. Merci Joailes !
  4. L'inquiétude est en moi fruit de la conscience De tous les devenir à l'heure des bilans De la crainte assumée à force de confiance Dans cette vie tenace où se cache le temps Et pourtant j'exagère à dessein l'insistance À m'occuper soudain de mon sort important Alors que je sais bien le hasard et la chance Qui viendront décider du destin qui m'attend Je sais encore mieux qu'à la fin tout s'arrête Le monde disparaît dans un ultime spasme Et s'éteignent d'un coup les lampions de la fête J'y puise un sentiment de liberté finale Dépourvu des soucis et de tous les fantasmes Qui encombrent l'esprit d’une peur animale
  5. Jeep

    Au bord du Monde

    Entre les lignes je lis la déception amoureuse et la recherche éperdue d’une âme sœur. C’est toute la magie de la poésie de traduire par la musique des mots les tourments de l’inconscient.
  6. Jeep

    L'épouvantail

    Dans votre poème je retrouve le souffle de Louis-René Des Forêts.
  7. Myrtille

    à la chaleur des pierres

    Encore un poème invitant au voyage, poème très réussi
  8. Je suis King Kong, Le roi des Kongs, Qui se vante d'avoir fumé Cigarros et p'tites pépées . Mon nom c'est Kong, J'aime le swing. Kong boit du sky, King fait le kong Qui boxe en tongs sur tous les rings. Ne me prends pas pour un jobard, Encore moins pour un barjot ! Joue pas au bear Avec moi, Joe ! Jai du standing, Je suis King Kong Et dans le film, au coup de gong, Le Kong arrive en travelling. Marre de les faire craquer, Ces filles que l'on sacrifie ! Moi, je cherche la poésie, Pas une nana à croquer. C'est Joe, l'ours en smoking Dingue... ding dong ! Qui m'a dit : hey vieux Kong ! Au forum on est tous kings. Tu es Ping Pong, Joe, roi du pong, Joue pas de ping'n'pong Pour moi, le roi des kongs ! J'aime les rimes riches Et les pieds bots, Aller à l'hémistiche Et faire des ronds dans l'eau. Ne m'appelez plus jamais Kong, Car je ne joue pas à Hong Kong, Mais à Pékin, nostalgie Ming, Où swingue mon revers tout King. Moralité : Si t'es King, sois moins kong.
  9. Frédéric Cogno

    Vie

    Une poésie d'outre-rêve qui laisse sans voie. Magique. Coup de cœur.
  10. Frédéric Cogno

    L'épouvantail

    Merci Gabriel. Sizain (six vers) plutôt que quintil.
  11. Coup de cœur pour cette strophe, j’aime beaucoup
  12. Carine

    Vie

    Ce poème m’étreint, me bouleverse, bien qu’il m’echappe... surtout parce qu’il m’échappe. C’est très beau, bravo.
  13. Carine

    Au bord du Monde

    Merci pour vos retours @Diane K. @Frédéric Cogno @Gabriel Montigny @Papy Adgio Et merci particulièrement d’avoir su faire la différence entre le grandiloquent et l’éperdu, entre le superficiel et le poignant...
  14. Yesterday
  15. Marioutch

    Vie

    Je comprends Mohè... Il est triste et grave en effet. Je ne conçois et ce, malgré moi, qu'une poésie grave même parfois sur un ton léger voire humoristique... Merci pour votre coeur qui me va droit au coeur
  16. Mohè

    Vie

    Celui-ci m'est douloureux. Mais il est tellement juste !
  17. Marioutch

    Vie

    Tu as un goût de pluie qui n’a pas de mémoire qui brise les falaises, draine les fantômes Tu es un vent du Nord qui expire sans raison Qui fauche les roseaux, égorge les grands chênes Te nommer ? Te donner vie ? -Je poserais les pierres de ma prison Jamais tu n’auras de nom
  18. Papy Adgio

    Au bord du Monde

    Bravo pour ce beau morceau de délicatesse.
  19. Diane K.

    Pour ton anniversaire...

    sa quoi Filae ? ok lu votre édition je ne vois personne ici avoir les idées mal tournées voyons....ce poéme est tout ce qu'il y a de plus convenable....... merci pour le
  20. Filae77

    Pour ton anniversaire...

    Bonsoir @Diane K., texte délicat et énigmatique, les esprits les plus mal tournés pourront y voir une connotation érotique cachée (mais je dois certainement avoir tort...) Mais enfin, étant un chat, je ne connais pas tout des mystères du genre humain Coup de cœur
  21. Diane K.

    Horizon ?

    je partage le commentaire de Filae Votre orthographe nuit à vos textes et c'est dommage....
  22. Filae77

    Horizon ?

    Bonsoir @Plume ,merci pour ce joli poème, ponctué de très belles images, je mets un coup de cœur je relève quand même: se du -> ce du ? et lestés de tous nos tords -> nos torts ?
  23. Diane K.

    Pour ton anniversaire...

    mdr mauvaise réponse Gabriel ! J'adore Aznavour, ses textes, ses chansons....mais tout de même, aucune inclination pour la nécrophilie Non non...mon 22 mai à moi est bien vivant du moins c'est l'impression qu'il me donne ^^
  24. Diane K.

    L'épouvantail

    bon sang que c'est beau ! j'adore tout le poéme, quelle écriture fluide, que de trouvailles et tournures de phrases incroyables ! je suis épatée Frédéric... un coeur
  25. Plume

    Horizon ?

    Horizon ? ...la démesure ouvre les cœurs à sa présence, gagnant les plus chanceux à sa cause perdue ! personne n'ira plus loin en connaissant le sens de l'horizon de mort qui réclame son dû... Ce dû c'est notre vie dans les flots de l'oubli au naufrage du regard sur les bas-fonds du temps, voulant sourire encore au visage de l'ami notre bouche n'est plus digne de la bouche de l'amant... Puisque le sort jeté nous engage à partir sous un vent immobile, puissant à notre échelle lestés de tous nos torts, chargés de repentirs... au jour de la révolte, n'embarquent que les rebelles ! En effet c'est ainsi, la raison n'est plus seule pour conduire la barque, si le regard se perd à l'horizon de vie, c'est la nuit du linceul, c'est la plongée en nous, plus profonde que la mer...
  26. Plume

    L'épouvantail

    ah ! que votre poésie nous plonge en pérambulatoire et pathétique nostalgie du lieu et du temps avec lesquels jamais nous n'aurions dû déroger ! merci à vous pour cela ...
  27. Gabriel Montigny

    Tarot

    @Jeep Vous fréquentez le Malin vous aussi? Méfiez vous des charmes de l'ange déchu. ^^
  1. Load more activity

Qui nous sommes

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur.

En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

Nos autres sites

×