Jump to content

All Activity

This stream auto-updates

  1. Yesterday
  2. Moïse

    Écheveaux

    J'avoue je ne suis jamais déçu en vous lisant Joailes ! un coeur !
  3. Moïse

    Sous le voile de la nuit

    Merci @Joailes@Marc Hiver @Eathanor @Seawulf avec retard un grand merci à tous !
  4. Moïse

    Fleur lointaine

    Quelle lucidité dans ces vers, quelle que soit la course folle de "l'autre" et ses motivations, vous parvenez à le talonner et à le mettre à jour dans un poème absolument remarquable, je vous offre un coeur bien mérité. Bien sincèrement chère Lina
  5. Jeep

    Écheveaux

    Une fois de plus j’ai suivi le fil de vos rêves dévidé avec l’art délicat qui vous caractérise.
  6. Jeep

    Fleur lointaine

    Quand l’amour est affrontements et réconciliations, il gagne en dramaturgie et en intensité. Fiction ou réalité, peu importe, puisqu’il inspire un poème de grande qualité.
  7. Joailes

    Fleur lointaine

    Après lecture, mes mots seraient fades. Je me contente de savourer un poème qui crépite en moi ... Merci, @Lina
  8. Lina

    Écheveaux

    Bonsoir @Joailes, Sublimes, et la photo, et le rouet magique sur lequel vous filez tant d'uniques images qui font le merveilleux lacis de vos mots !
  9. Painting by Alexandra Levasseur Je vois le sombre de ton jour en contrerime de tes silences qui exhalent un adieu. Un psaume jaillit de tes clameurs qui me tiennent à distance. Tu as des gestes perdus qui ne font jamais le premier pas. Tu m'exiles si violemment, ivre de pleurs et de sang. Tu es une âme fauve de si haute volée que tu m'échoues à tant me regarder. Avec toi l'étrange accède à son sommet. J'engrange de toi mille naissances et des désirs inavoués. Tu me veux sillage, évanescence. Tu m
  10. Joailes

    Écheveaux

    Je déroule mes rêves pelotes de laine bobines de fil dans les ruelles où l'histoire respire encore Ils se sont accrochés aux épines du rosier des fois je vis des fois je crève dans les espaces barbelés ils disent c'est ma propriété et cachent leurs façades Le soir, à l'heure paisible mes rêves s'envolent sur des houppelandes de roses dans la vallée brumeuse où la lumière s'allume, s'éteint, se rallume mes rêves atteignent les impossibles quenouille
  11. Joailes

    Elans d'ancolies

    Merci du fond du coeur à vous tous.
  12. Polymathe

    Divagations cosmiques

    Certains utilisent des enthéogènes. Mais il me semble que je leur dirais: "Certes, certes, mais comment être sûr ?" Au fond il suffirait d'être un pur esprit, faire jaillir de l'or du vil et échapper à la gravité. Mais qui dit que les esprits eux-mêmes ne répondent pas à une gravité ?
  13. Joailes

    Stigmates

    Je retrouve avec plaisir les vers bleu-violacé de Myrtille à la saveur douce-amère et profonde ...
  14. Joailes

    Évasion

    ... peut-être trouvera-t-il sa place dans "plume errante" ..? je ne sais pas, car il est poésie en même temps.
  15. Joailes

    le glaive et le verbe

    Alors que le verbe pourrait ne chanter que l'amour, il chante aussi la guerre ... Vous l'avez bien exprimé dans votre poème, @Ouintenabdel que j'ai pris grand plaisir à lire.
  16. Polymathe

    Évasion

    Merci. Je trouve ce texte un peu raide, mais je balance entre poésie et précision.
  17. Joailes

    Divagations cosmiques

    Quand on imagine, le moindre grain de poussière peut ressembler à une étoile ...
  18. Joailes

    Évasion

    Bonsoir @Polymathe j'ai beaucoup aimé cette évasion poétique ô combien !
  19. Joailes

    Le Taureau du roi de Crête

    Vous me remerciez, cher @Dariusavant même que j'ai commenté ! Autant dire que vous me faites confiance, j'ai lu, aimé et je salue vos performances !
  20. Joailes

    Jette de la terre dans l'âtre

    Bonsoir @Moïse et un sincère bravo pour ce beau poème qui oscille, qui vacille mais qui garde la plume bien serrée et qui s'envole bien au-dessus des "humains".
  21. Polymathe

    le glaive et le verbe

    "L'épée de sa bouche." Il me semble que la formule est dans l'apocalypse.
  22. Ouintenabdel

    le glaive et le verbe

    De grands cris odieux ! Des éclats de tonnerre ! On eût dit que la terre Tremble. Du haut des cieux S’abat une pluie drue De feu sur les demeures. On entend de grands heurts. Panique dans les rues. On vit dans la frayeur. Les armes retentissent, S’écroulent des bâtisses ; Partout est le malheur ! Scène apocalyptique ! Volutes de fumées. On voit se consumer Des monuments antiques. Partout le feu s’étend. On déverse son ire. Oui ! on s’entredéchire ; Du sang chaud se répand. Entourée de décombres, Une gamine pleure,
  23. Pierre

    Ce jardin se nourrit

    Merci à tous, très heureux de vous retrouver, c'est un bref retour, je serai beaucoup plus présent cet hiver. A bientôt de vous lire et de prendre plaisir sur le forum
  24. Polymathe

    Caché

    Je vais dans ce monde clopin clopan là où il en faut si peu pour me jeter à terre. Il n'y a pour moi que l'ombre et la solitude où il fasse bon vivre. Dès que je croise mes (dis) semblables je reste incrédule, je ne sais pas, je ne comprends pas. Mon plus grand rêve en ce moment serait d'être monsieur tout le monde tant il est vrai que les contacts sociaux sont ma hantise. J'observe tous les efforts prométhéens que monde multiplie pour échapper à sa condition, et les aberrations auxquelles cela le conduit, et son hybris, m'effraient. Alors je me replie entre mes murs, là où je crée
  25. Seawulf

    Sur ma colline

    Je crois que beaucoup a été dit et bien dit. Mélancolie et souvenirs brassent de bien beaux mots d'humeurs nobles.
  26. Seawulf

    Matin calme

    Magnifiques extraits. Je partage le commentaire de @Ouintenabdel
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...