Add Comments/Reaction First Last Add Comments/Reaction First Last

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

Doit contenir au moins 3 caractères.

Aller au contenu

Zone 13: Émotion future


H. Mériadec

Messages recommandés

(Poème central qui donne son titre à mon projet de recueil sur l'Apocalypse (levée du voile), que j'espère aussi écologiste qu'intérieur. J'aimerais lier ici nature et nature humaine. Je ne sais si c'est réussi. Mon idée est de reproduire à la fois un parcours intérieur et extérieur. Je n'ose pas encore trop toucher à ce recueil écrit en une fois, pour ne pas briser sa "magie", mais souhaite tout de même fortement le remanier, car certains termes choisis me semblent éloignés de ce que je suis, étant portés par des voix prophétiques et peu sceptiques. Je veux mentionner T.S. Eliot ici et Cyril DIon, ainsi que Dante dans mes inspirations. En somme, j'aimerais rendre universel cet appel intérieur : la dépression répond à mes observations sur le monde biologique. Il ne s'agit pas de propagande politique ou religieuse.)
 

Non, non, ce n'était pas le soir ni la plaine

C'était le cœur
 

C'était le cœur serré dans la plaie

C'était le cœur serré dans la plaie des choses mortes
 

L'épée des rues

La douleur des racines

Le poison de l'oubli

L'ombre du plomb

 

C'était la mer défaite

Les étoiles sans lendemain

Les corps brisés

La face éteinte des enfants morts
 

Les chemins de la nuit

Les cris

Les larmes de l'ombre

Le sang et la vie

 

Le triste voyageur

L'errant

L'égaré

Le solitaire

 

C'était l'ombre

L'ombre des jours futurs

La tristesse de l'aube

La douleur de l'instant
 

C'était le cœur

Le cœur serré dans la plaie

La plaie des choses mortes

La mort des choses vivantes
 

C'était l'absence

L'absence de sens

Le sens perdu

La perte de l'être

 

C'était le feu

Le feu sacré incandescent

La fierté des montagnes

Et le silence enfin

 

Non, non, ce n'était pas le soir ni la plaine

C'était le cœur

Le cœur serré dans la plaie

La plaie des choses mortes.

Modifié par H. Mériadec
  • Merci 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...